AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
HRP : Le forum fait peau neuve. Le HRP prime ici mais, un bon coup de fouet ne serait pas un luxe inutile ! Si soucis on le dit ! Merci de votre compréhension... <3

Partagez | 
 

 Arrivée d'une cadette de la branche (ou de la branche cadette)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Krystel



Messages : 50
Date d'inscription : 27/03/2011

MessageSujet: Arrivée d'une cadette de la branche (ou de la branche cadette)   Mer 30 Mar - 19:06

La jeune fille avait découvert un nouveau pan de la famille de sa mère. En effet, elle avait enfin réussi à lever le voile, grâce aux carnets de sa mère, sur les origines mystérieuses de son grand-père maternel. Ainsi donc, il était de famille lorraine ! Et s'il avait épousé sa grand-mère et s'était installé en Flandres, c'était par... fâcherie ? Sa mère ne le précisait pas, par pudeur sans doute.

Dans ces conditions, elle avait donc hésité à rechercher la famille lorraine (s'il en restait encore en vie) et surtout, à prendre contact avec eux. Et puis... Et puis, elle avait foncé. Un cheval, une couverture et quelques provisions dans le sac avaient suffi au voyage depuis Dunkerque, en Flandres. Elle arriva donc devant les grilles du château échevelée et poussiéreuse. Elle portait néanmoins les couleurs de Paradis. Elle avait certes plus l'allure d'un colporteur que d'une jeune dame, et si sa démarche paraissait identique à celle d'un camelot et passait inacceptable auprès de gens dont elle ne connaissait finalement que le nom, hé bien... elle repartirait. Tristement certes, mais sachant qu'ils existaient, qu'ils vivaient et qu'ils allaient bien.

Elle arrêta donc sa monture à la grille, et avisant un garde, le héla :


S'il vous plaît ! Vous !

Le voyant se tourner vers elle, elle le désigna du menton en hochant la tête et confirma :

Oui, vous !

Elle avança de quelques pas vers la grille, ajouta :

Je me nomme Krystel Martin, Dame de Paradis, fief d'Ath en Flandres.

Jusque là, rien de bien compliqué.

Je suis la petite-fille de Nicolas d'Acoma, et donc, de la famille du Baron de ces lieux.

Et la jeune fille de penser : et maintenant, ça passe ou ça casse ! Elle déglutit et patienta, le cœur battant la chamade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niconoss
Baron
Baron


Messages : 169
Date d'inscription : 25/03/2011
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cadette de la branche (ou de la branche cadette)   Mer 30 Mar - 21:30

Sifflotant, un air à la mode, qui d'ailleurs ne ressemblait à rien d'autre, qu'une chanson d'alcoolique de taverne. La mèche au vent, se baladant dans les grandes allées du château, mais aussi de la cours, etc .... Enfin tout ce qui permettait de faire croire que le jeune page était en train de travailler, alors qu'il était plutôt du genre fainéant, à ripailler avant l'heure, et à dormir discrètement. Bon en fait il ne savait pas ce qu'il risquait, si l'un des membres de la famille, le voyait ainsi, il était un peu "jeune et con". Donc bref passant devant les grilles du château, il eu le malheureux réflexe de regarder si quelqu'un si trouvait, et voyant une dame qui l'appelait il ne pu que lui obéir et avancer.

Il l'écouta parler et se présenter. Mais ne sachant pas qui elle était, il ne savait pas quoi dire, donc simplement il lui répondis.


Bonjour, Dame de Paradis.

Tout en disant cela, il se dit que c'était un nom un peu bizarre, et que les français devait déjà être un peu vantard, pour s'appeler par le nom du domaine de Dieu. Enfin a part sa tête un peu louche, rien ne pouvais trahir sa pensé de mauvaise composition.

Je vais vous menez si vous le souhaitez à l'intérieur du castel, et vous annoncez.

Attendant une réponse, il aurait voulu se mettre à siffler à nouveau, l'air était trop omniprésent dans sa tête pour l'oublier, mais il savait restait aimable, un jour peut être la chance lui sourirait.

____________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krystel



Messages : 50
Date d'inscription : 27/03/2011

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cadette de la branche (ou de la branche cadette)   Ven 1 Avr - 19:25

Le jeune page avait fini par s'approcher et même... lui répondre. La première étape était validée, ne restait donc plus qu'à se présenter aux maîtres de ces lieux. Bien vite, elle saurait si on allait l'accueillir à coups de pieds au fion ou à bras ouverts. Mystère pour le moment, mais pour l'heure, une question attendait réponse.

Très bien, jeune homme, je vous suis.

Un latiniste de grande envergure dirait : "Alea, jacta est." Une personne moins latiniste aurait dit que le vin était tiré. La demoiselle sourit au jeune page, cherchant maladroitement à masquer son malaise. Tout au long du voyage, elle s'était posée la question de la légitimité de son voyage. Maintenant qu'elle était devant les grilles du château, prête à rencontrer sa famille, elle doutait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niconoss
Baron
Baron


Messages : 169
Date d'inscription : 25/03/2011
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cadette de la branche (ou de la branche cadette)   Lun 4 Avr - 22:33

L'intendant mena tout sa vers l'entrée du castel, et en entrant dans ce dernier il annonça la dame qui la suivait. Il fallait qu'il se débarrasse de ce travail au plus vite pour reprendre son tour du castel sans rien faire. En passant notamment par les jardins qui n'attendait que lui.

Dame de Paradis, Krystel Martin

C'est alors que l'annonce fut faite dans toute la maison, et cela arriva jusqu'à Niconoss qui était dans le coin de Coussey exceptionnellement, il ne faut pas croire que c'est une habitude trop récurrente. Enfin bref, ce nom lui disais quelque chose et il descendit rapidement. Arrivant face à l'entrée, il vit la dame en question et la salua.

Dame Krystel, vous êtes de la famille, je ne me trompe pas ? Votre nom me dit quelque chose, mais je n'en ai pas la certitude.
Au fait, je suis Niconoss d'Acoma, Baron de Forbach, et chef de la famille qui me semble être la votre aussi.


C'était un peu bizarre comme accueil, mais il en était presque sur, et au moins cela montrerais qu'il s'intéressait à sa famille. Il attendait une réaction pour savoir quoi faire.
Il avait fait un petit signe pour que l'on emmène un boire, elle avait du faire un loin voyage depuis les Flandres.

____________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krystel



Messages : 50
Date d'inscription : 27/03/2011

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cadette de la branche (ou de la branche cadette)   Jeu 7 Avr - 16:13

Surprise de la facilité déconcertante avec laquelle le garde l'avait laissée entrer, Krystel s'était contenté de hausser un sourcil en suivant le garde. Si elle était effectivement venue rencontrer sa famille, elle ne s'était jamais doutée que la rencontre aurait lieu avec tant d'aisance ni si rapidement. Il fallait dire qu'elle l'avait cherchée : à peine arrivée en Lorraine, elle avait déjà accouru jusqu'à la demeure familiale... et s'était retrouvée là, dans la demeure familiale.

A peine en avait-elle franchi les portes, qu'on l'annonça. Elle déglutit, et pâlit un peu au moment où quelqu'un entra et se présenta comme le Baron d'Acoma, Niconoss de Forbach... ou l'inverse, d'ailleurs. En tout cas, de Forbach ou non, le Baron était le chef de la famille. La jeune fille s'inclina pour le saluer, tandis qu'elle soupirait de soulagement. Bon, finalement, elle ne serait pas virée de suite hors de la maison, à grands coups de pieds dans le... derrière. Elle répondit prestement à la question qu'on lui posait :


Je suis enchantée de vous connaître. En effet Baron, je suis de la famille, celle qui est partie en Flandres pour des raisons qui... bref.

Elle n'était pas venue demander des comptes sur les secrets, réels ou supposés, de la famille, aussi continua-t-elle :

Maman était la fille de Nicolas, le frère de Hoël d'Acoma.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niconoss
Baron
Baron


Messages : 169
Date d'inscription : 25/03/2011
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cadette de la branche (ou de la branche cadette)   Jeu 5 Mai - 0:53

Présent devant elle, alors qu'il n'avait eu aucun mal à l'accueillir au début, il était maintenant la pantois, à la regarder, se demandant comment c'était possible de ne la rencontrer pour la première fois qu'en ce jour. Mais qu'elle était cette famille, ou tous les membres n'avaient pas pu être élevés ensemble, aujourd'hui alors qu'il était certainement enfin on ne le savait même pas, le d'Acoma, le plus âgé, il envoyait certains réapparaitre, et c'était tant mieux. La famille commençait à s'unifier, à se rejoindre et à vivre ensemble. Puis exploit de plus, la famille se réunifier en Lorraine, certains venait d'arriver et avait poser leurs valises, les autres s'amassait à Coussey, passait de temps à autre par ici, vivait normalement, invitait du monde et profitait du cadre idéal.

Ne sachant pas vraiment quoi lui dire, il réfléchit rapidement à quelques phrases bateau, qu'il allait pouvoir mettre en application. C'était un bon entrainement pour un interrogatoire même si ce n'était pas son but ici. Lui indiquant l'entrée, il la pria de le suivre dans un lieu surement plus accessible et plus opportun à une conversation, sur le chemin il demanda néanmoins.

Ah très bien, c'est en effet ce que je me disais, sans en avoir la certitude. Comment avez vous retrouvez notre trace après tant d'année sans informations.

Et d'ailleurs le chemin c'est il bien déroulé ?


Il fit signe à un valet de préparer une boisson, elle aurait surement besoin de boire et de repos pour pallier à la route et à la fatigue accumulé le long de son voyage

____________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krystel



Messages : 50
Date d'inscription : 27/03/2011

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cadette de la branche (ou de la branche cadette)   Mar 10 Mai - 21:21

La famille d'Acoma. Ce nom ne lui avait strictement rien dit, lorsque, pour la première fois, elle l'avait lu dans les carnets de sa mère. Normal : c'était une famille lorraine, et Krystel vivait en Flandres. Loin du Saint Empire, et donc, loin des siens. Fichues affaires de famille, ou hasard des pérégrinations ?

Qu'importait, la jeune fille était là, à Coussey, en le château de son cousin. Et, pas peu fière d'avoir traversée le pays seule et à cheval, la voilà qui conversait avec son cousin en personne. Le moment de gêne était passé, et chaque partie s'était reconnue. Nul déni de la part des cousins, mais acceptation du cousinage, et accueil chaleureux de la part de l'hôte. Krystel soupira de soulagement. Elle avait accompli ce voyage dans le but de rencontrer sa famille, et le premier qu'elle rencontrait lui était déjà sympathique. Elle sourit et répondit à ses interrogations.


Vous retrouver n'a pas été difficile, contrairement à ce qu'on aurait pu imaginer. Feue ma mère tenait des carnets, dans lesquels elle notait tout. Et il semblerait qu'elle ait retrouvé des lettres des lettres de sa mère, dans le grenier de son Oncle Nestor.

Elle sourit.

J'ai ces carnets en ma possession depuis mon retour du pensionnat. Mais ils sont parfois si difficiles à déchiffrer, que je ne les lis qu'au fur et à mesure. Je n'ai appris l'existence de mes cousins lorrains que dernièrement, en lisant une page où ma mère se demandait si elle devait révéler ses origines à son époux - mon père.

Elle soupira.

Lisant cela, j'ai patienté jusqu'à la fin de mon mandat électoral - j'ai fait le connétable flamand pendant deux mois - avant de prendre mon cheval et de vous rencontrer. J'espère que... que mon arrivée impromptue ne vous gêne pas... Cousin ? Je sais que j'aurais dû vous prévenir, mais j'avoue que j'avais hâte de... de découvrir ma famille.

Elle rosit légèrement.

J'ai donc pris mon cheval, et j'ai galopé jusqu'ici, sans rencontrer le moindre problème. Les Champenois m'ont même laissé entrer en armes dans Reims !

Elle se tut, fit un léger sourire.

Mais vous, Cousin... Comment vous portez-vous ?

Krystel avait naturellement de nombreuses questions à poser, mais elle trouvait préférable de commencer par le commencement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niconoss
Baron
Baron


Messages : 169
Date d'inscription : 25/03/2011
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cadette de la branche (ou de la branche cadette)   Dim 3 Juil - 23:37

Il écoutait le discours de la jeune femme qui était en face de lui, en fait il était beaucoup plus âgé, comme la majorité de ces cousins/cousines mais cela n'avait pas l'air de la gêné, elle était très à l'aise et pourtant ils ne se connaissaient pas, et c'était la première fois qu'ils se voyait. Quelques d'Acoma, pendant une période sombre de la famille et en Lorraine c'était exilé et retrouvé en France, celle ci venait donc des Flandres, c'était intéressant comment leurs ancêtres avaient pu perdre contact et à l'inverse comme eux pouvait renouer bien des liens. Il ne savait pas encore quels liens il pourrait entretenir avec elle, mais une chose est sur les deux semblait ravi de faire marcher l'histoire de leur famille et dans le bon sens.

"Plus personne n'se dévisage, on est fier d'son héritage!"

Oh mais ne vous inquiétez pas de votre arrivé, tout membre de la famille est le bienvenue et ceux quand il le souhaite dans le château familiale. Si un jour vous avez un soucis dans les Flandres ou que vous souhaitez juste passer, ce château est votre refuge. Et ce n'est pas le maitre des lieux qui dira le contraire.

Il la regarda, sourit à son tour, et il essayait d'être rassurant. Le but c'était de lui donner confiance, et qu'elle puisse venir ici plus souvent pour voir sa famille.

Je vais très bien, je suis de passage dans le château familiale aujourd'hui pour prendre des nouvelles, vous avez de la chance en plus de me trouver la, je suis plutôt vers le castel de l'ost, celui de Nancy ou celui de ma baronnie d'habitude.

Puis en se tournant vers l'intérieur de la pièce devant laquelle ils étaient arrivé il lui fit un petit signe.

Mais je vous en pris, entrez et asseyez vous un valet va apporter de quoi vous restaurez. Mais en attendant parlez moi de vous et de votre vie dans les Flandres, c'est vraiment merveilleux de rencontrer une personne de la famille comme cela.

____________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krystel



Messages : 50
Date d'inscription : 27/03/2011

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cadette de la branche (ou de la branche cadette)   Sam 9 Juil - 11:14

Voici, cousin, une information que je note. Merci ! Merci à vous !

Krystel était ravie et étonnée à la fois, de l'accueil plus que chaleureux de son cousin. Le château, un refuge ? Comment pourrait-elle refuser une telle offre, quand son propre père hésitait à lui ouvrir la porte, que sa Dame vivait dans un Duché de fous et que les flamands, eux... étaient Flamands ? Elle sourit, détendue, et dévisagea l'homme qu'elle avait en face d'elle. Un homme d'âge mur, de l'âge son père environ. Il n'était donc ni de première jeunesse, ni de prime vieillesse.

Puis, elle comprit que Niconoss n'était pas le baron de ces lieux, mais le chef de famille. Son regard s'élargit, puis s'étrécit, tandis qu'il lui expliquait, en clair ou presque, qu'il était souvent conseiller ducal et bien plus encore, militaire. Elle ne put s'empêcher de sourire, trouvant là un point commun avec le peu qu'elle connaissait de sa famille, à savoir son père et sa mère.

Il la convia alors à entrer, et à parler d'elle. Elle ne se fit pas prier deux fois. Elle entra dans la pièce et s'installa, puis réfléchit.


Ma vie en Flandres ? Oh vous savez, les Flandres !

Elle marqua une pause, fit un geste vague de la main.

Les gens y sont malpolis, agressifs et orgueilleux. Parfois, nous sommes au bord de la guerre civile, parfois au bord de la crise de nerfs. Mais lorsque les Flandres sont en danger, tous les clans cessent de se battre entre eux, et là ! Tous s'entraident et se précipitent au devant du danger pour l'écarter.

Elle sourit et ferma les yeux.

Ma vie ne se résume pas qu'aux Flandres. Je suis presque* entrée chez les Dames Blanches. C'est un Ordre Royal Français de Chevalerie composé de femmes uniquement. Je m'y plaît bien. Bien mieux, parfois, que parmi les disputes stériles des clans flamands.

Elle se tut. Brosser le portrait des Flandres n'était pas aisé, surtout devant un étranger. Il fallait lui donner l'envie d'y venir, ou donner l'envie aux autres de s'y promener. Et puis après tout, l'on trouvait toujours pire ailleurs que dans son comté.

Il n'y a pas que des politiciens parmi les Flamands. Il y a aussi ceux qui aiment la fête, ceux qui vivent hors de la politique pour leur plus grande joie. Dans d'autres contrées, les gens ne cessent de se taper dessus. Les Flamands, eux, cessent de s'entredéchirer lorsqu'ils ont une chope à la main. L'alcool les calme et les rend joyeux, en quelque sorte.

Flandres = contrée d'alcooliques et de politiciens. Quel joli portrait !

Et la vie en Lorraine, mon cousin, comment est-elle ?

*Rappel : Krystel est aspirante au moment de la première rencontre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niconoss
Baron
Baron


Messages : 169
Date d'inscription : 25/03/2011
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cadette de la branche (ou de la branche cadette)   Lun 25 Juil - 22:47

Lentement mais surement la conversation devenait de plus en plus simple, les échanges se simplifiait et se rapprochait d'une relation familiale régulière. Comme si deux cousins ne c'était simplement pas vu depuis quelque temps et qu'ils rattrapaient le temps perdu, mais un temps semble t'il assez court, pas toute une vie qu'il fallait apprendre la pour la première fois, sachant que la personne qu'il avait en face, ne devait probablement pas connaitre grand monde dans la famille, si ce n'est même personne. Il écoutait parler des Flandres, ce lieux qu'il ne connaissait pas, le portrait ne semblait pas flatteur a première vu, mais sa cousine ne semblait ni désagréable, ni rien d'autre de ce qui pourrait caractériser les flamands son gout. Mais comme on dit, il ne faut juger que ce que l'on a vu, donc finalement cette description ne lui donna que l'envie d'aller découvrir de nouvelles régions et de profiter des spécialités de la bas. Irait il un jour voir les flamands ? Probablement, mais ce ne serait certainement pas tout de suite, lui qui était fort occupé en ce moment, le conseil ducal, l'ost, plein de chose qui le bloquer en Lorraine et qui l'empêcher finalement de vaguer à ses occupations comme il pourrait surement le désirer.

Sa a l'air ... Étonnant comme endroit, vous en parlez avec passion en tout cas, les problèmes flamands doivent vous prendre bien du temps.

Nico aimait bien la dévotion, il était lui même totalement acquis à la cause Lorraine, et ceux depuis bien longtemps, malgré tous les problèmes, toutes les embrouilles, il était revenu même après avoir quitter la Lorraine pour cause de ral le bol. C'était dur de se défaire des endroits dans lesquels on c'était lourdement investi mais maintenant il se posait des questions encore, sur son avenir, sur sa vie, sur pleins de choses.

J'aime les gens dévoués et je reconnais bien la un signe familiale.

Puis on le questionna sur la Lorraine, que pouvait il dire à ce sujet, à la fois pleins de choses et à la fois pas grand chose, c'était tellement aléatoire. La lorraine pouvait être moribonde, ou pouvait bizarement retrouver un élan de couleur avec la Mirabelle notamment.

Et bien, la Lorraine est bien triste ces temps ci, probablement du à la politique exercé mais plus grand monde ne s'investit, une famille domine la Lorraine et ce n'est pas rassurant pour le reste. Le pire est probablement à venir. Mais outres mes implications et mes postes ou grades qui m'obligent à jeter mon œil la dedans. Je préfère tranquillement boire un verre de notre cher spécialité, la mirabelle ici même ou en taverne auprès de toute sorte de gens, mais bien souvent des plus agréable. La monotonie est ennuyante et je vie maintenant pour avoir des rayons de soleils qui égayent mes journées morose. Votre visite fait partie de cela.

Oui il s'ennuyer, oui il n'y avait plus grand chose à faire, mais rester, toujours fidèle, toujours droit quand il avançait en uniforme, et surtout toujours fier d'être Lorrain. C'était une région qui représentait sa famille en plus, cela restait la base et le lieu de ralliement de tout cela. Puis il revint pour continuer la conversation sur l'ordre.

Hum, l'ordre des Dames Blanches, c'est assez connu, mais c'est bien la première fois que je croise l'une de leur membre. Vous pouvez peut être m'en apprendre plus sur elles.

____________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krystel



Messages : 50
Date d'inscription : 27/03/2011

MessageSujet: Re: Arrivée d'une cadette de la branche (ou de la branche cadette)   Dim 14 Aoû - 15:14

Elle hochait doucement la tête, la Flamande. Bercée par la voix de son cousin, elle écoutait, gentiment, ce qu'il disait. La Lorraine vivait la même chose que les Flandres, hélas pour le Duché. Mais que pouvait-on faire, sinon aider sa patrie à ne pas totalement sombrer, en attendant de meilleurs jours ? Face au manque d'investissement de certains, ceux-là même qui, parfois, se portaient à la tête des provinces, il fallait plus que batailler ou prier pour garder la tête hors de l'eau. Et par moments, cette bataille perdue d'avance décourageait, même les meilleurs volontés.

Alors, Krystel acquiesçait en silence les propos de son cousin. Elle aurait tout aussi bien pu soupirer, ou confirmer que chez elle aussi, il y avait, de temps à autre, des périodes de découragement. Elle ne le fit pas, non pour éviter d'accabler son cousin, mais parce qu'il était inutile d'épiloguer sur ce qu'ils vivaient tous les deux.

Hum, l'ordre des Dames Blanches, c'est assez connu, mais c'est bien la première fois que je croise l'une de leur membre. Vous pouvez peut être m'en apprendre plus sur elles.

Un rayon de soleil. Le visage de la jeune aspirante s'éclaira comme par magie.


Ben pour le moment, je ne suis pas vraiment membre de l'Ordre. Je suis au rang d'aspirante, donc j'observe les Blanches et, si le besoin s'en fait pressant, je les accompagne en mission. Je suis plus là pour nettoyer les écuries que m'entrainer véritablement à l'équitation ou à apprendre à manier les armes sans me blesser.

Pour le moment, je n'ai donc pas grand-chose à en dire, si ce n'est que nous ne sommes que des femmes, ou des jeunes filles. Certaines rêvent de hauts faits d'armes et de vie militaire. Mais toutes apprennent les principes de la chevalerie. C'est... un très long apprentissage, à ce que je peux comprendre.


Une pause. Puis, d'une voix différente, presque absente :

Maman avait également embrassé une carrière militaire. Mais elle soignait. Enfin, elle essayait de soigner. Elle faisait partie de l'Ost Flamand.

La voix se durcit lorsqu'elle conclut.

Mon père aussi était militaire.

Elle regarda alors son cousin droit dans les yeux. Plusieurs questions se bousculaient, mais aucune n'arrivaient à franchir ses lèvres. Alors, elle en choisit une, la plus diplomate.

Il y a beaucoup de militaires dans la famille ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrivée d'une cadette de la branche (ou de la branche cadette)   Aujourd'hui à 1:12

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivée d'une cadette de la branche (ou de la branche cadette)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: . Baronnie de Coussey . :: . Château de Coussey . :: Grilles du Château-
Sauter vers: