AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
HRP : Le forum fait peau neuve. Le HRP prime ici mais, un bon coup de fouet ne serait pas un luxe inutile ! Si soucis on le dit ! Merci de votre compréhension... <3

Partagez | 
 

 mariage de Eudes Von Strass & D'Acoma et de Lylla Cardinal d'Eirbal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
ellebasi
Seigneur
Seigneur
avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 26/03/2011
Localisation : Nancy

MessageSujet: mariage de Eudes Von Strass & D'Acoma et de Lylla Cardinal d'Eirbal   Lun 31 Déc - 12:36

En ce beau Lundi d'hivers, un merveilleux évènement se prépare.
C'était un grand moment pour moi car c'était un grand honneur et une grande joie que ce jour on m'est choisit pour cette cérémonie.
C'etais la première fois que j'office un mariage et pas n'importe lequel ..
C'est ici, à la chapelle de saint-arnvald aux bois que vont se marier mon cousin Eudes et Lylla, réunissant deux âmes pour l'éternité.
Aussi bizarre que cela puisse paraitre, le soleil était au rendez vous illuminant les vitraux de la chapelle donnant ainsi une chaleur d'amour qui emplissait le lieu.
Une douce mélodie de chant d'oiseaux envahie cette douce journée au dehors sur le rebord des fenêtres.
Tout les ingrédient était la pour cette belle journée ..

Lever au aurore pour décorer la chapelle mais fut retarder en chemin les bras chargés de paquets pour la décoration, fleurs, nœuds, tulles, ficelles... elle espérait ne rien oublier, heureusement que d'autre personne viendrons me rejoindre.

Ma fille tu aurais du décoré la chapelle hier tssssssss ...bin pas grave on sera dans les temps ..

Elle admira la splendeur des lieux, elle s'avança prie une bougie fit une prière, déposa la bougie allumée aux pieds de la belle dame au doux sourire et lui demanda de protéger le bonheur des futurs époux, son cousin Eudes et sa future cousine Lylla.

Après se recueillement, elle se mit à l'ouvrage avec minutie, il fallait que tout soit parfait pour accueillir les futurs mariés.

Elle composa d'abord des petits bouquets de roses blanches,des petites compositions, qu'elle déposa un peu partout..




Puis, elle fit un essai pour la décoration des chaises avec des nœuds et du tulle pour l'entrée de la chapelle avec une rose blanche et du lierre pour celles plus près du chœur..



Ensuite, elle mit d'autres compositions florales au pied de l'autel.




Chose faite, Ella se recula et se mit au milieu de la chapelle pour avoir un petite vue d'ensemble.



Elle était assez satisfaite de son travail et espérait ne rien avoir oublier en se tenant le vendre après tout les effort fourni..Sur que je vais me faire rouspéter par ma sœur mon frère s'ils savent que j'ai fais cela toute seule.

Une fois fini , elle revêtit les vêtement pour la cérémonie et demandant à faire retentir les cloches pour prévenir tous les invitée la famille ,amis, du début de la cérémonie. Elle attendait pour accueillir chacun d'entre eux.



(((BING)))(((BONG))) (((BING)))(((BONG))) (((BING)))(((BONG)))



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaultier_de_ravart



Messages : 2
Date d'inscription : 24/12/2012

MessageSujet: Re: mariage de Eudes Von Strass & D'Acoma et de Lylla Cardinal d'Eirbal   Lun 31 Déc - 13:08

GdR avait bien reçu l'invitation.

Au début il s'était demandé ce que c'était, puis il avait reconnu le nom de sa collègue de Cour d'Appel...

N'ayant rien de particulier en cette fin d'année 1460, il prit sa plus belle monture et se lança dans le voyage vers la Lorraine. Il y avait quand même quelques jours de trajet ....

Arrivé la veille, il avait trouvé une auberge pour se reposer et se préparer...
Et en ce jour veille de la nouvelle année, il entendit les cloches sonner...

Il se dirigea donc vers la Chapelle et se fit annoncer à l'entrée....



Bonjour, je suis Gaultier_de_Ravart, Seigneur de Chambilly, et Juge de la Cour d'Appel.
J'ai reçu invitation de Dame Lylla .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lylla

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 29/10/2012

MessageSujet: Re: mariage de Eudes Von Strass & D'Acoma et de Lylla Cardinal d'Eirbal   Lun 31 Déc - 13:52

[ Appartement de la promise ]

Depuis l'aube, Lylla ne tenait plus en place. Elle d'habitude si calme tournait en rond comme un fauve en cage. Il faut dire que laissait aux autres le soins de tout gérer, elle ne savait pas vraiment faire. De coutume, elle était maîtresse femme, et tout le monde suivait à la baguette.
Hors voilà que pour ses propres noces, c'était son Grand Echanson de futur époux qui avait pris les rênes et qui menait la danse.

Certains trouvaient cela normal, et la blonde aussi malgré tout, mais ne rien avoir à faire la rendait chèvre !


EMELYNE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


Allez hop autant s'occuper. En deux temps trois mouvements, la fille de Lylla se retrouva au centre de l'attention. Lavée, habillée, coiffée, Capucine ressemblait à une véritable petite poupée. Si du blond ses cheveux avaient pris une délicate teinte chatain, les grands yeux d'émeraude vous regardaient toujours avec la même malice.

Tu es magnifique ma chérie ! Une vraie petite princesse.
Il faut dire que Lylla était très fière de sa fille, et plus elle grandissait plus l'enfant du haut de ses six ans la comblait de bonheur.
Nan si toi maman la prinzesse ! Mais dit il va pas s'endormir c'lui là de papa ? La blonde esquissa un sourire en voyant les yeux écarquillés de son hirondelle qui ne devait pas comprendre grand chose.
Non ma puce, ne t'inquiètes pas, tu vas voir, Eudes sera tout beau, on aura un magnifique mariage et tu auras le plus gentil des papas. Regarde même le soleil a décidé de faire la fête avec nous. Capu, va prendre un verre de lait à la cuisine, mais fait attention à ne pas de salir hein ! La journée allait être longue et la puce aurait besoin de force.

La petit sauta du lit où sa mère l'avait installé et lui donna un baiser.
Promis !
Puis agitant son petit doigt en direction d'Emelyne. Tu l'as fais la plus belle des prinzesses ma maman hein. Et pfff tel un courant d'air la puce disparue, laissant baronne et suivante s'activer.

Un dernier sourire à sa tornade de fille, espérant qu'elle n'aurait pas l'idée d'aller chercher Lupus et Bobo du côté des écuries, puis Lylla se tourna vers sa petite hirondelle.
Bon et bien tu as entendu Capucine ? Fais moi belle Emy.... Je veux être la plus belle des jeunes mariées.
Se livrant aux mains experte d'Emelyne, Lylla laissa son esprit vagabonder vers celui qui avait pris son coeur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarah Elisabeth

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 28/10/2012

MessageSujet: Re: mariage de Eudes Von Strass & D'Acoma et de Lylla Cardinal d'Eirbal   Lun 31 Déc - 14:58

[Appartements de Sarah Elisabeth]

Assise à sa coiffeuse, l'air triste, Sarah brossait longuement ses cheveux. Son Père n'avait eu aucune considération pour elle. Il lui avait caché qu'il fréquentait cette femme, il s'était fiancé sans la prévenir, et avait poussé le bouchon à lui faire découvrir les dates et lieux du mariage comme le tout venant par affichage publique. Depuis, la jeune fille s'était beaucoup renfermée et avait un caractère à fleur de peau avec les gens qui l'entouraient. Seul Adrian trouvait vraiment grâce de ses humeurs. Cet homme avait le don d'apaiser ses colères et ses ressentiments de sa seule présence. Elle avait fini par s'ouvrir à lui de son malaise latent et de cette distance qu'elle se découvrait avec son père. Il avait alors trouvé les mots justes et pourtant si douloureux. Les Pères étaient là pour veiller à la famille et à son essor, les Mères pour la tendresse et l'amour. Elle avait été stupide. Elle pensait idiotement qu'heureux de retrouver sa fille après toute cette enfance au couvent, il aurait pu y avoir plus entre Eudes et elle. Mais elle restait ce qu'elle était une simple fille qui plus est illégitime. Elle devait déjà s'estimer chanceuse qu'il prenne soin d'elle et la pousse à s'investir en politique pour faire sa propre place dans la société. Qu'il en soit donc ainsi.

C'est un visage calme et un peu pâle qui posa son regard sur la robe qu'elle avait dessiné pour l'occasion. Elle ne s'était pas sentie capable de porter une tenue colorée et avait opté pour une ligne épurée et fluide. Les teints sombres étaient signe d'élégance et de noblesse après tout. Tout le monde vaquait à la préparation du mariage et Sarah se savait d'humeur trop lasse pour tenir la conversation avec sa camériste. Elle avait donc choisi de se préparer seule. Ses mains lissaient donc longuement chaque mèche avant de s'atteler à une coiffure travaillée et impeccable. Les cheveux étaient tirés pour un chignon aux larges boucles d'où s'échappait une toison dorée de mèches ondulées grace au port de lourds rouleaux qu'elle avait gardé durant toute la nuit. La robe vint glisser ensuite sur son corps gracile et elle s'attacha à déposer sur son visage un maquillage simple réhaussé d'un pigment rouge soutenu sur ses lèvres ourlées.

Elle était prête. Elle s'efforcerait de tenir son rôle au mieux, adressant une prière au Seigneur que son cavalier soit présent pour lui permettre de retrouver un franc sourire qui lui manquait tant, remplacé par une esquisse posée afin de ne pas attirer l'attention sur elle et cacher le sentiment cruel d'abandon que cet évènement éveillait en elle. Etrangement, cette journée venait d'éteindre irrémédiablement le feu de l'enfance dans le coeur de la jeune fille, qui avait appris une leçon de vie dans la souffrance. Désormais elle ne commettrait plus la folie de vivre pour un autre et s'attacherait à créer des distances salvatrices pour éviter de laisser les sentiments l'amoindrir à ce point de douleur. Elle savait bien pourtant qu'un seul parmi tous avait encore su garder ce privilège et elle tremblait qu'un jour il piétine à son tour cette unique faiblesse qui régissait sa vie.

Il serait bientôt l'heure. Elle vint s'agenouiller pour gratouiller derrière les oreilles son chiot dogue. Elle lui sourit et se redressant le prit dans ses bras et le cajola longuement.


Tu sais Montjoie, si tu n'étais pas là ces derniers temps, je crois que je serais repartie aussitôt en Savoie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emelyne.

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 31/12/2012
Localisation : Arzilieres

MessageSujet: Re: mariage de Eudes Von Strass & D'Acoma et de Lylla Cardinal d'Eirbal   Mar 1 Jan - 15:16

A peine la jeune fille avait-elle été embauchée, qu'elle avait traversé le royaume de France de bas en haut. Et à peine installée à Arzilière, la voila qui reprenait la route à la suite, voir même à la poursuite, de sa dame qui ne semblait pas vouloir tenir en place.

Mazette ! Un mariage ! Et en Empire s'il vous plait ! Emelyne observait les paysages défiler,les vignes de Bourgogne, le profil des premières montagnes, enfin l'arrivée en Lorraine. Elle avait entendu tellement de choses sur cette région sans jamais la connaitre. Allait-elle devoir vivre ici à présent ?

L'effervescence battait son plein depuis plusieurs jours, les préparatifs demandaient de l'application, de la méthode, le maitre de maison souhaitait que tout soit parfait et la baronne semblait du même avis. Leur mariage allait etre magnifique, la demoiselle de compagnie n'en doutait pas.


EMELYNE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Depuis la petite chambre, adjointe aux appartements de Lylla, Emelyne fit un bond, une nouvelle fois. Sa dame était nerveuse, c'était compréhensible, mais la jeune fille allait être sur les genoux avant peu à ce rythme là.

Il fallait préparer la petite damoiselle, Capucine, enfant adorable. Emelyne était plus habituée aux garçons, ses frères cadets, mais aider Lylla à s'occuper de la petite était un réel plaisir.

Puis ce fut au tour de la future mariée de devoir se préparer. La demoiselle de compagnie hocha la tête aux dires de la mère et de la fille.


Je vous ai préparé un bain tiède, avec des plantes et des sels, pour vous détendre ... Comment ca elle la trouve un peu stressée ... Cela vous fera le plus grand bien, vous verrez.

Elle la guida d'une main sure vers la petite pièce qui servait à la toilette, l'aida à se dévêtir et à se glisser dans l'onde bienfaitrice. La jeune fille s'évertua à lui parler de tout et de rien, passant des spécialités culinaires aux promenades en bord de Moselle, essayant de relaxer tant bien que mal la baronne.
D'un geste habituel, elle releva les longs cheveux en chignon, puis commença à frotter le corps doucement, massant les épaules, dispensant son bavardage et distribuant des sourires.


Voila ... Il faut mieux que vous sortiez à présent, vous risquez d'attraper froid.

La guidant jusqu'auprès de la cheminée, elle la frictionna vigoureusement pour la sécher et la réchauffer, puis commença à l'aider à se vêtir. Dentelle, satin, baptiste. Les jupon, corset, bas et autres accessoires, glissaient les uns après les autres sur la peau douce et parfumée.
Il ne manquait plus qu'à enfiler la robe, la plus magnifique qu'Emelyne ait jamais vu. Il fallait avouer qu'elle n'avait jamais vu de mariage noble auparavant, et que les belles dames elle ne les voyait que de loin.


Il ne manque plus que le principal ... Vous allez être magnifique, ce sera un jour merveilleux pour vous, vous verrez.

Avec un immense sourire, elle lui serra la main en guise de reconfort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adémar Lantenac

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 02/01/2013

MessageSujet: Re: mariage de Eudes Von Strass & D'Acoma et de Lylla Cardinal d'Eirbal   Mer 2 Jan - 23:59

On en voyait du pays quand on faisait partie de la mesnie d’Arzillière, foi d’Adémar. Après la Gascogne, l’intenable baronne attendait tout son petit monde en Lorraine. Et bien soit, voilà une terre que le baroudeur sénonais, marchand ambulant à l’occasion, ne connaissait pas encore. Il suivait l’escorte baronniale avec quelques jours de retard ; comme on disait dans le jargon militaire, il couvrait leurs arrières. Ainsi n’arriva-t-il à Coussey que le jour même du mariage.

L’avantage lors des grandes occasions, c’est que l’on entrait dans les châteaux comme dans des moulins ; il suffisait de se glisser dans le cortège incessant des cuisiniers, rôtisseurs, jongleurs, pâtissiers, convives et autre population habituelle de ce genre d’événement. Dans toute cette effervescence, la présence du blond fut à peine remarquée ; il eut également grand mal à retrouver les gens d’Arzillière. Abandonnant l’idée de les rejoindre en temps et en heure, il parvint à force de sourires et de courtoisie à trouver une lavandière pour lui ouvrir le logis des serviteurs. Il y fit sa toilette et enfila une tenue modeste mais correcte, pourpoint bleu roi à boutons de bois, chausses de même et bottes de cuir.

Adémar prit ensuite la direction de la chapelle et se posta à proximité du portail. Attendant la suite des événements, il jeta un œil à l’intérieur de l’édifice religieux. Il était sobrement et fort joliment décoré, prêt à accueillir invités et époux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hell

avatar

Messages : 127
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: mariage de Eudes Von Strass & D'Acoma et de Lylla Cardinal d'Eirbal   Jeu 3 Jan - 11:44

-Non, je refuse! J'en ai assez, on me le piquera pas lui aussi!
-Mais Madame cessez donc vos enfantillages, il restera tout de même vostre cousin.
-Certes, mais moi je passais avant tout le monde! Enfin après Sarah il est évident, mais tout de même! Il existe un nombre incalculable d'homme dans le royaume, pourquoi faut-il qu'elles se jètent toutes sur les miens! Certes, je sais que les hommes de nostre famille atteigne la perfection, mais ce n'est pas une raison pour qu'elles tournent toute autour d'eux!
-Madame, vous avez réagit de même lorsque votre frère vous à présenté sa future, et regardez maintenant, vous aimez votre belle soeur, comme si elle était de votre sang.
-Oui mais Hélène c'est l'exception à la règle! Puis Eudes me l'a même pas présenté, te rend tu compte? Pas même à Sarah! On à l'impression de plus compter pour lui. M'en fiche il à dit que je resterais tout de même SA princesse. Mais je vais lui en faire bavé!


Soupir désespéré de la camériste entrain de coiffer la longue chevelure d'Acomienne. C'était à nouveau le même scénario, tout comme pour le mariage de son frère Nico, la brune refusait à laisser à une autres les hommes de sa famille. Elle était fort protectrice la tornade, possessive et capricieuse également, un tantinet jalouse aussi. Faut la comprendre, depuis leurs plus tendre enfance ils étaient tous autour d'elle et sa soeur, elle était la princesse, et on venait lui piquer la place. C'était inadmissible! Elle avait beau être très mature lorsque il s'agissait de sujet comme la politique, où alors l'éducation de ses enfants, mais concernant se mariage, elle retombait en enfance et son côté capricieux d'enfant gâté ressortait au galop.

-Voilà vous êtes prête madame, il ne vous reste simplement à enfiler vostre robe. La qu'elle voulez vous?
-Ma noire que j'ai porter pour les funérailles de la Reyne Béatrice de Castelmaure de Montmiral.
-M'enfin Madame, c'est un mariage, point un enterrement, vous devez êtres en couleur.
-Avec Sarah on à dit on se mettait en noir! D'abord moi je suis en deuil de mon cousin.
-Madame, Sarah est certes triste car son père n'a pas daigné lui présenter sa future belle-mère, mais vous, vous êtes adulte, votre rôle est de soutenir votre nièce et l'aider à passer outre cela, pas de l'encourager dans cette voix
-Très bien... tu as gagné donne moi donc la rouge et or avec la fourrure d'hermine d'Elizabelle.




Nouveau râlement d'Acomien, certes elle faisait des efforts sur sa tenue, mais elle ne ferait aucun effort pour être agréable, ni arborait son éternel grand sourire.
Pour combler le fait que cette journée serait une des pires de sa vie, elle ne savait pas même si sont fiancée viendrait. Celui si détestait Eudes, autant qu'elle adorait son cousin, mais peut être Angel ferait-il cet effort pour elle! Elle finit de se préparer rapidement avant de faire une inspection dans la nursery où se trouvait sa fille adoptive, son fils, ainsi que sa petite protégée entouré de leurs nourrice.

Abdonie, je dois m'avancer pour être au plus vite auprès de ma nièce. Je ne veux la laisser trop longtemps seul pour se terrible jour. Préparez les enfants et faite les ensuite descendre je vous prie.

Après avoir embrasser avec tendresse les trois enfants, la tornade sortie de ses appartements pour prendre la direction de la chapelle la mine lugubre. A son arrivée la chapelle était encore vide, seul une silhouette qu'elle reconnut comme étant sa douce et aimée soeur aînée, entrain de s'activer dans tous les sens pour la décoration du lieux saint. Un léger sourire naquit enfin sur son visage alors qu'elle marchait rapidement jusqu'à son aînée pour la prendre avec douceur dans ses bras et lui donnant une grosse bise, tout en posant sa main sur le ventre arrondit qui n'allait pas tarder à exploser.

Bonjour ma puce! Je suis heureuse de voir. Bonjour à toi aussi mon futur neveu ou nièce! C'est donc toi qui va célébrer ce... arf... mariage?
Elle grimaça légèrementen prononçant sa dernière phrase.

____________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colombe de Singrist

avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 26/10/2012
Localisation : Falun (Suède, Kalmar Union)

MessageSujet: Re: mariage de Eudes Von Strass & D'Acoma et de Lylla Cardinal d'Eirbal   Ven 4 Jan - 1:04

Depuis quelques jours, Colombe avait retrouvé certains membres de sa famille. Tout avait commencé par Elektra. La rencontre fut assez brutale, puisque Colombe dans sa maladresse légendaire lui était rentrée dedans au labyrinthe des festivités lorraines. Mais tout s'était bien terminé car ni l'une ni l'autre n'avait été blessée, et qu'elle avait continué leur chemin ensemble pour sortir dudit labyrinthe.
Un peu après, elle avait fait la connaissance d'Hellina en taverne.
Quelques jours plus tard, voila que Colombe avait rencontré Ellebasi, à Nancy, où elle s'était rendue en mission d'import-export.
Et pour finir, de retour à Epinal, elle y avait rencontré Sarah-Elisabeth qui l'avait invitée au mariage de son père.
Nul doute que ce serait pour elle l'occasion de rencontrer tous les autres membres de sa famille. Sans doute avaient-ils connus sa mère Hermance. Et sans doute qu'il lui trouverait quelque ressemblance. Mais l'heure n'était plus à la réflexion, encore moins à la mélancolie. Il fallait s'habiller, et rapidement, car le domaine familial qu'elle avait rejoint depuis quelques jours maintenant, commençait à ressembler à une ruche dont les abeilles s'affairaient.

Avant de quitter la Bourgogne, elle s’était fait faire quelques robes pour diverses occasions. Il ne lui restait plus qu'à trouver celle qui conviendrait le mieux pour ce mariage.
Quelque chose de pas trop voyant, mais d'élégant tout de même, il lui fallait faire honneur à sa famille, bien qu'elle n'en connaisse pas la moitié.

Et ce fut une vraie séance d'essayage qui se déroula dans sa chambre.
La jaune. Trop ornée... et ces fleurs là... ce n’était pas vraiment de saison. D'ailleurs, les manches étaient bien trop courtes pour janvier.
La mauve... Trop triste. Digne de funérailles.
La verte... Impossible, c’était plutôt une robe de printemps, pour aller se promener dans les champs, cueillir des fleurs ou encore aller à la chasse aux papillons.
La bleue... Elle venait de la mettre pour un autre mariage. C'eût été très mal venu de reporter la même toilette. Surtout s'il y avait des convives communs aux deux mariages.
La blanche et or... Elle soupira. Non, pas celle-ci non plus. Ce n'était pas encore le moment de sortir celle-ci. Mais un jour, oui, un jour son prince viendrait.

Bien... il n'en restait qu'une. La rouge, en velours et taffetas. Hmmm. Pas facile à mettre seule, et pourtant c'était celle qui se prêtait le mieux à des évènements hivernaux.
C'est alors qu'elle se souvint que la chambre qui désormais était la sienne, fut celle de sa mère auparavant. Et donc... si tout ce qu'Elektra lui avait dit, qu'Hermance avait été attendue toutes ces années...à cause de la fameuse lettre qui n'avait jamais été retrouvée, il y avait des chances pour que....

Elle se dirigea vers une grande armoire qu'elle n'avait pas encore ouvert. Elle fit lentement tourner la clef dans la serrure, et ouvrit tout aussi délicatement la porte.
Le moment était assez intense pour elle, il s'agissait de l'armoire de sa mère. Un nombre incroyable de tenues et de robes se tenait devant elle. Elle n'avait que l'embarras du choix.
Toutes étaient classées par saison, à en croire les longueurs de manches. Toutes ces étoffes, toutes ces couleurs, c’était un ravissement pour les yeux.
Elle en prit une qui l'attira bien plus que les autres. Elle serait parfaite. Elle l'essaya, et se rendit compte qu'elle lui allait. C'était donc avec cette robe qu'elle descendrait aux noces.



Elle trouva aussi un mantel magnifique, doté d'un col en vison. Elle enfila le tout, et attrapa son livre de messe pour suivre la célébration.
Elle espérait croiser bientôt ses cousines précédemment rencontrées, afin de se sentir plus en confiance.
Si elle avait peur ? Oui, bien sûr. Elle était fortement impressionnée. Mais dans cette robe, elle était un peu avec sa mère. Tout irait bien, tout se passerait bien.
Elle se rendit à la chapelle et c'est dans un grand sourire qu'elle salua Hellina, déjà présente.

Hellina, je suis bien heureuse de vous voir icelieu. Coment-vous portez-vous ? Je pourrais peut-estre prendre place près de vous, si vous n'y voyez pas d’inconvénient. Vous pourriez ainsi me dire qui est qui, et qui faict quoi ? Tout cela est encorem si nouveau pour moi.


[i]Heureusement, c’était Hellina qui était là. Une tête connue. Colombe sourit. Il ne restait plus qu'à attendre que d'autres arrivent. Les mariages, elle adorait cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elektra d'acoma

avatar

Messages : 211
Date d'inscription : 31/03/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: mariage de Eudes Von Strass & D'Acoma et de Lylla Cardinal d'Eirbal   Ven 4 Jan - 8:15

Le mariage de son cousin ! Pour un peu, elle l'aurait passé à la trappe ! Heureusement, sa mission pour la Hollande semblait trainer et elle, elle trainait entre la Lorraine et la Franche-Comté.

Elektra était revenue au triple galop, au sens propre du terme, la veille au domaine. Et avant de se coucher, elle avait passé en revue sa garde-robe. C'était toujours une épreuve pour elle de devoir mettre une robe , même si avec le temps elle finissait par s'y faire.
Et si ... si elle mettait un uniforme pour une fois ? Non ... Non, vraiment non ! Pas pour un mariage dans la famille ...

La jeune femme finit par sortir une robe d'un joli bleu, sa couleur préférée, et la suspendre en face d'elle. Simple, modeste, sans exhibition ... Cela la représentait finalement assez bien.




Le lendemain, revêtue de la dite robe et coiffée moins sévèrement que d'habitude, ayant laissé ses tresses retombées sur ses épaules au lieu de les nouer en son imparable chignon, elle se rendit rapidement à la chapelle.

Pas mal de personnes à l'exterieur, déjà plusieurs installées à l'intérieur, le commandeur salua rapidement, ne connaissant guère de monde en dehors de sa propre famille.
Embrassant ses cousines, elle se plaça près de Colombe. Leur rencontre fortuite avait conduit à une amitié sincère entre les deux jeunes femmes, autant que leur lien familial les rapprochait.


Bonjour Colombe ... Tu vas bien ?

Elle détailla la jeune femme à ses cotés et remarqua qu'elles avaient choisi la même couleur, Elektra se félicita intérieurement de son choix fait au hasard.

Je suppose que tu ne connais guère plus de monde que moi ici ? Sait-on qui est l'heureuse élue ?

C'est vrai ca ! Qui était-ce ? Pourquoi n'avait-elle pas été présentée à la famille ? Ou si cela avait été fait, ca n'avait eu lieu qu'en secret. Que cachait donc la future d'Acoma ? Une laideur ou une malformation quelconque, un passé peu recommandable, ... quelque chose de pire ?

La curiosité de la Lame était titillée par ce mystère, et de ses yeux émeraudes elle commença à détailler les inconnus, essayant de voir si un lien pouvait être fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnaud_Giboint



Messages : 1
Date d'inscription : 01/01/2013

MessageSujet: Re: mariage de Eudes Von Strass & D'Acoma et de Lylla Cardinal d'Eirbal   Ven 4 Jan - 18:28

Arnaud avait fait le déplacement à l'invitation de Lylla, il entra donc dans le domaine après avoir décliné son identité au garde

Bonjour Je suis Arnaud Gibiont Offier royale à la cour d'appel, invité par Dame Lylla d'Eirbal

Après quoi il s'etait dirigé vers la chapelle et s'était comme à son habitude positionner contre un accueillant pilier pas loin de la sortie

Apercevant GDR un peu plus loin il lui adressa un rapide signe de tête pour le saluer, et se dit que le pilier étant confortable il allait tranquillement attendre là que la cérémonie commence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LOVE...

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 03/01/2013

MessageSujet: Re: mariage de Eudes Von Strass & D'Acoma et de Lylla Cardinal d'Eirbal   Ven 4 Jan - 20:23

Il y a quelque temps déjà love et sa petite famille avait reçue l’invitation pour se rendre au mariage de sa sœur de cœur. Ils partirent tout trois de Millau ou ils avaient étaient obligés de s’arrêter pour cause de brigandage. Et comme une catastrophe n’arrive jamais seule ils avaient étaient obliger de s’arrêter précipitamment en chemin et loger dans une auberge, la roue de leurs carrosse c’était cassée, ce qui énerva Maelys qui voulait voir sa marraine au plus vite, en vociférant après tout ce quelle voyait.

Dreng regarda Maelys et sans dire un mot il fini par calmer la jeune damoiselle, au caractère impétueux, qui se cala dans un coin vexé de s’être faite légèrement admonesté par son père.

Une fois la roue du carrosse remise en état ils repartirent direction la Lorraine. La route fut longue, froidureuse mais qu’importe la distance, le temps, Love n’avait qu’une hâte ! Retrouver enfin sa belle sœur et la serrer très fort dans ses bras. Cela faisait bien longtemps que leurs chemins avaient pris des directions opposés, et elle lui manquait énormément, et cruellement.

Ils s’arrêtèrent dans une auberge non loin de l’église pour y prendre un repas chaud, un bon bain et se changer pour la cérémonie. Lorsque il fut prés tout les trois Love donna le bras a Dreng lui sourit tendrement. Regarda sa fille en riant qui marchait devant d’un pas pressé.
Arrivés devant les marches de l’église Love interpella Maelys et d’un ton calme et a voix basse
.

Tu n’as plus 5 ans alors à l’église tu te tiens tranquille sinon je t’espélouffie.


Maelys regarda ses parents sans dire un mot entra dans l’église, trempa ses doigts dans le bénitier se signa et alla s’assoir au fond dans dire un mot.
Love au bras de son mari passèrent la porte de l’église a leur tours ils trempèrent leurs doigts dans le bénitier, en faisant un signe de croix puis allèrent s’assoir en attendant que la cérémonie commence.

Love avait très peur d’être en retard, il faut dire que la ponctualité n’était pas son fort, elle fut soulagé de voir l’église quasiment vide.

Elle se pencha discrètement à l’oreille de son mari, lui murmura pour une fois nous ne sommes pas les derniers.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niconoss
Baron
Baron
avatar

Messages : 169
Date d'inscription : 25/03/2011
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: mariage de Eudes Von Strass & D'Acoma et de Lylla Cardinal d'Eirbal   Sam 5 Jan - 1:21

[Mais il n'y a que des femmes dans cette famille ?]

Commençons l'histoire par le commencement. Ça semble logique mais certains aiment bien commencer par la fin, ce qui dévoile immédiatement le tueur, bien qu'il n'y en ai pas dans cette histoire ci, en tout cas pas à la fin mais ça ne saurait tarder pour des histoires d'héritages et de gestion de famille. Ceci était la petite guéguerre qui était devenu récurrente avec son cousin, mais rien n'était vrai, puisqu'ils s'adoraient comme Niconoss, le Baron d'Acoma à l'écu aux trois roses, adorait toute les personnes de sa famille. Il la considérait comme magique, avec des gens qu'il trouvait tous plus insupportable les uns que les autres mais avec qui il s'entendait toujours très bien. C'est toujours mieux que ces familles ou tout le monde se tape dessus pour une femme, une terre ou un morceau de brique qui trainait entre deux chambres, histoire véridique mais nous n'avons pas le temps de nous étendre. Bref, bien qu'il aimait tout le monde dans sa famille, il avait cependant régulièrement des envies de meurtres. Et en ce moment Eudes tenait la barre très haute. Un mariage sans que l'on connaisse la futur marié, un mariage sans que l'on ai de réelle invitation. Heureusement qu'il l'avait quand même prévenu et qu'il avait du s'occuper de trouver une aumônière pour la chapelle Saint Arnvald aux Bois, rôle dont il était sur que sa sœur mènerait avec grand sérieux et amour pour la famille. Enfin quand même devoir gérer cela depuis l'autre bout de la France et ensuite devoir faire le déplacement en catastrophe c'était insupportable. Ils auraient quand même pu venir à lui pour se mariage. C'était quand même lui la personne la plus importante de cette cérémonie ... Enfin donc il avait des envies de meurtres sur son fichu cousin. Mais il ne pouvait se résigner à achever ce petit être fragile. Fragile ? me demanderez vous ? Et oui, petit récapitulatif pour expliquer cela.

1 : Niconoss se mari avec grande réussite dans une merveilleuse cérémonie sans embuche ... (ironie quand tu nous tiens)
2 : Jaloux à en mourrir, Eudes fond en larme de voir Niconoss faire cela avant lui.
3 : Eudes s'en remet à la chance et choisit la première femme qu'il croise.
4 : Il tombe amoureux car toujours jaloux et se dit qu'il faut vite qu'il rectifie la donne.
5 : Il se mari en emmerdant aux maximums les d'Acoma.
6 : Eudes restera toujours Eudes.

Constat affligeant, mais ne jugeons pas trop vite les sentiments du petit Eudes, puisque nous ne connaissons même pas sa femme. Bon ceci est donc la fin du résumé pour ceux qui avait loupé le commencement, ce qui nous permet de commencer le début de l'histoire.

Il était une fois, Niconoss, un baron trentenaire qui malgré les blessures et les cicatrices qui comblaient son corps continuait à se balader sur deux jambes. A ses côtés une charmante dame, qui lui donnait toute la vitalité dont il avait besoin. Nous avons nommé : Hélène Blackney, la femme du d'Acoma. Leur présence en Armagnac rendait la région prospère et joyeuse. Tout allait pour le mieux, quand tout à coup, il fallait quitter ces terres pour un voyage en Lorraine. Longue route à prévoir, et pas de chevaux de disponible, il fallait voyager en carrosse pour rester en famille. Les journées s'écoulèrent, laissant couler rires, pleurs, câlins, brigands, etc ...


Cette route n'est elle pas magnifique et l'odeur de la Lorraine qui approche n'est elle pas fantastique ?


Il ne s'agissait que de la mirabelle en fait, heureusement, et enfin le couple fini par poser pied dans le castel de Forbach. Château prenant évidemment son nom de la baronnie du baron. Vous suivez la logique ? Le lendemain, ils se préparèrent chacun de leur côté, l'un prenant un temps relativement court, l'autre prenant passablement son temps. Vous avez vu aucun jugement, puisqu'on ne sait pas qui est qui. Le premier nommé avait comme ça pu faire sa feignasse et dormir un peu plus malgré les plusieurs appels de menaces de l'autre.

La préparation faite, désolé nous ne viendront pas en détail sur ses longues heures de coiffures et d'habillage. On peut juste dire que le baron sorti vêtu d'une armure légère sur laquelle il avait mis un uniforme des plus impressionnants de beauté. On pouvait voir ses armes et celles de la famille d'Acoma a perte de vue.


Vous êtes superbe ma douce, tous les jours je suis plus étonné que le précédant par votre beauté.

Le couple pris alors la route de la chapelle qui était à Coussey, terre du baron du même nom, a.k.a Eudes, a.k.a le marié, a.k.a le jaloux. Main dans la main, ils entrèrent dans la chapelle et la ce fut le choc, des femmes, des femmes, encore des femmes. Une d'acoma, deux d'acoma, trois, quatre mais cela ne s’arrêtait donc pas. N'y aurait il que des femmes dans cette famille ?

Reprenons le décompte dans l'ordre, Hell et sa robe rouge chatoyante pour reprendre un terme de la famille blakney était la numéro uno. Sahra la fille du baron qui se mariait et qui était juste derrière était la numéro 2. Elektra la chaleureuse savoyarde qui lui avait fait une drôle de peur la dernière fois qu'il était venu en Lorraine, était la 3ème. Et Ella qui s'affairait à préparer cette église seule était la 4ème. Il y avait une autre femme, mais a part une vision lointaine qu'il n'arrivait pas à remettre, il ne se rappelait pas la connaitre. Il embrassa sa femme.


Je vous laisse en bonne compagnie avec ces femmes la, il faut que j'aille engueulé une de mes sœurs. Je reviens de suite.

Il lâcha la main dans sa femme quand il passa devant le groupe composé de Sarah, Hell, Elektra et the inconnu masqué. Puis se dirigea un air grave vers Ella qui continuait à s'occuper de tout toute seule. Ignorant littéralement les autres devant leurs regards médusés.

Allons, allons Ella, tu n'as quand même pas fait cela toute seule ? Tu es insupportable quand tu t'y met, nous n'étions pas la, nous aurions pu aider. Et aide te laisse tout faire ? Quel saligot celui la.

Déjà qu'il ne l'avait pas choisit comme témoin ou même un petit rôle insignifiant à occuper pendant le mariage, en plus il laissait Ella tout faire.

En tout cas tu es superbe comme toujours et je suis sur que tu géreras parfaitement ce mariage.

Il déposa une bise sur la joue de sa sœur et se précipita vers le groupe qu'il avait lâchement ignorer au préalable, il feinta en faisant semblant de courir puis fit le tour des jeunes femmes. Eh oui tout le monde était jeune par rapport à lui, c'était le rôle du patriarche de toute manière.
Un gros câlin, qui aurait pu rendre jaloux sa femme si ça n'avait pas été à quelqu'un d'autre que sa sœur.

Hello Hell, ça me fait plaisir de te voir, ou se cache ta petite famille ?

Il s’écarta ensuite vers Elektra, lui fit une bise et la prit un peu à part du groupe.

J'espère que tu vas bien, dit moi, ou en es tu de notre petite affaire ?

Puis il se tourna vers la dernière du groupe, il lui fit un baise main, ignorant encore qui elle pouvait bien être, il faut dire qu'il était tellement éloigné de la lorraine, qu'on lui cachait presque tout.

Enchanté Dame, je suis Niconoss, désolé de vous avoir garder pour la fin, c'est très malpoli !

Le mariage n'était pas près de commencer, il y avait encore trop peu de personnes dans la chapelle, les mariés n'étaient pas la, Ella faisait tout toute seule et la moitié de la famille ne c'était pas encore présenté. En même temps il n'y avait que des femmes pour le moment, ce qui simplifié nettement pour savoir qui il manquait. Il alla se placer derrière sa femme, plaça ses bras autours de ses hanches. Et attendit calmement ou pas, que tout ce cirque commence. Qu'adviendra t'il de Eudes et de sa futur femme ? De Niconoss et de sa femme ? Des d'Acoma ? Des autres inconnus ?

Et la c'est la fin du commencement de l'histoire, car j'ai promis qu'il y aurait une suite. Je vous rends votre temps libre cher lecteur, merci d'avoir lu le début de cette passionnante histoire. Si vous voulez continuer à suivre les histoires rocambolesque de Niconoss, trouver les manuscrits : "Les Royaumes de Forbach" aux éditions "Je ne sais pas d'où je suis" pour une modique somme, d'une bouteille de mirabelle par livre.

____________________


Dernière édition par Niconoss le Dim 6 Jan - 22:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hélène Blackney

avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 30/10/2011

MessageSujet: Re: mariage de Eudes Von Strass & D'Acoma et de Lylla Cardinal d'Eirbal   Sam 5 Jan - 15:15

Le climat était contrasté, j'approchais de la Lorraine, bientôt, nous serions définitivement sur ces territoires froids et je n'étais morte de peur à l'idée de me retrouver sans amis, sans personne. Bien sur, il y avait mon mari, bientôt un enfant, mais je quittais le sud, son soleil, son vin pour le froid et la bière. Je n'étais pas réjouie mais la mine de mon mari était heureuse, alors mes tracas de blonde s'évanouirent. Il avait du sentir que j'étais anxieuse et me complimenta sur ma beauté, j'en fus heureuse et c'est avec tendresse que mes douces lèvres lui déposèrent un baiser.

Ainsi, nos chemins se séparèrent pour aller se préparer pour un mariage. Ma toilette était prête, posée sur le lit, la meschine m'aida. Je m'observais, je guettais mon ventre. Pas de rondeurs en vue, à la limite juste une petite bosse, je caressais la bosse, m'imaginant quelques lunes plus tard aussi grosse qu'une truie. Ma tenue mise, ma coiffure ajustée, je rejoignis mon Baron.

Comme souvent en présence de ma belle famille j'étais intimidée, je connaissais toujours pas ses membres sauf Hellina avec qui je correspondais régulièrement. Et alors que je m’agrippais au bras de mon tendre amor, il me lâcha sans le moindre préavis. Quoiiiiiiiiiiii! Mais il est malade ou bien? Je suis soumise à des variations d'humeur moi Niconoss d'Acoma! On ne peut me lâcher le bras ainsi! J'ai envie de pleurer et de me rouler par terre dans cette chapelle. Help!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eudes Von Strass
Baron
Baron
avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 07/03/2011

MessageSujet: Re: mariage de Eudes Von Strass & D'Acoma et de Lylla Cardinal d'Eirbal   Sam 5 Jan - 15:35

Savez-vous comment étaient traités les Rois ? Et bien Eudes, aujourd'hui, subissait exactement le même traitement depuis déjà plusieurs jours. Certes il n’y avait pas maman et papa dans son entourage, mais c’était de loin la journée la plus merveilleuse qu’il avait eu à vivre jusque-là.
Après avoir réussi sa carrière professionnelle, maintenant, il se devait de réussir sa vie personnelle et c’est bientôt qu'il scellera un lien tout à fait particulier avec la famille de sa future épouse devant le Très-Haut et Aristote.

L’heure de se préparer était à présent venu et c’est accompagné de ses plus fidèles valets que le jeune (ou vieux) homme se prépara pour la cérémonie. Après s’être lavé gracieusement, s’être séché, il enfila un à un les différents éléments qui composaient sa tenue.

D’abord les braies, puis le haut jusqu'au chapeau :




C’est ainsi habillé qu’il termina de se préparer. Sortant dans la cour de son château, c’est escorté d’innombrable valets, de gardes et de gens du peuple qu'il alla rejoindre sa Chapelle Saint-Arnvald-aux-bois et ainsi que ses invités et était pressé de voir enfin celle qui sera la mère de ses nouveaux enfants, celle qui sera la nouvelle Baronne de Coussey, après sa sœur Elia, celle qui ne put et ne pourra jamais oublier.
Avant d’entrer de ce merveilleux édifice qui a été construite depuis des générations, il interpella le valet qui était le plus proche de lui. Alors que tout le monde se bousculaient pour apercevoir Eudes en belle tenue.


- Dites-moi, je vous prie. Comment suis-je ? Tournant sur lui-même.

Le Valet : Ba… Baron. Ne me ferais-je pas couper la tête si je dis quelque chose qui ne vous plairait pas ?

- Trop tard ! Vous allez me le dire maintenant. Et en effet, si ça ne me plait pas je vous ferais pendre ! En riant. Maaaaais non, dites-moi tout !

Le Valet : Vous êtes merveilleux Baron.

Eudes fit à nouveau un sourire, tout content de ce que l’on venait de lui dire.

- C’est la Duchesse Impériale Jade qui me la offert.

Sans attendre plus longtemps, il fit son entrée et traversa la petite nef avant de se poser à côté de l’autel. Tout était magnifiquement bien décoré et c’est après qu'il n’oublia surtout pas d’aller saluer sa cousine, qui était la Sœur chapelaine de la Famille.
En effet, le mariage n’était pas près de commencer : plusieurs invités devaient encore arriver et c’est de là où il était qu'il veilla aux entrées. Pour patienter, il attendait qu'on vienne à lui pour faire les hommages.

ET OUI, IL L’AVAIT DIT QU'IL SERAIT LE ROI DE LA JOURNÉE. Héhéééééé !

____________________
    EUDES VON STRASS & D'ACOMA
    Baron de Coussey & Seigneur de Gensac-la-Pallue

    Échanson Impérial
    Ministre Royal de la Justice de Lotharingie
    Chancelier & Porte-Parole de Lorraine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://acoma.1fr1.net
Jade de Sparte

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 27/03/2011

MessageSujet: Re: mariage de Eudes Von Strass & D'Acoma et de Lylla Cardinal d'Eirbal   Sam 5 Jan - 21:14

Elle était arrivée à l'heure, heureusement, pour un témoin, un retard aurait été mal vu. Elle descendit avec son époux du carrosse, avec mille et une précaution, tentant tout pour ne pas malencontreusement tomber, appuyée sur son avant-bras. Parvenus au sein de la chapelle, sa cape fut enlevée et remise à sa servante et Jade lissa les plis imaginaires de sa robe.



Elle se dirigea vers les personnes connues pour les saluer Ellebasi, Hellina, Eleckta, Colombe, Niconoss.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hell

avatar

Messages : 127
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: mariage de Eudes Von Strass & D'Acoma et de Lylla Cardinal d'Eirbal   Dim 6 Jan - 12:46

La tornade n'eut pas le temps de finir de saluer sa soeur adoré, que très vite les autres invités commençaient à affluer. Elle savait que durant se mariage, beaucoup de personnes serait présente. Eudes était loin d'être un inconnu dans le royaumes, de plus toute la famille serait sans aucun doute au rendez vous, ce qui ne pouvait que remotiver la d'Acoma. Certes ce n'était pour elle pas un bon jour, mais au moins ça lui permettrait de passer la journée auprès des siens.

En parlant des siens ils ne tardèrent pas à faire leur apparitions. Ce fut colombe la prochaine à pénétrer au seins de l'édifice. Fort élégante dans une robe bleu et un mantel de fourrure. Hellina, avait il y'à peu fais la connaissance d'une de ses cousines, et malgré le peu de fois qu'elle l'avait rencontré elle appréciait déjà beaucoup. Sans hésiter une seconde elle s'approcha de celle-ci, retrouvant son éternel sourire chaleureux. Elle se mettait à la place de la jeune fille, ce n'était pas simple du tout de retrouver sa famille du jour au lendemain, surtout quand ils étaient nombreux.

Oh bonjour Colombe! Je suis bien heureuse que vous ayez pu venir. Comment je me porte... Aussi bien qu'une femme qui doit laisser à une autre son cousin chéri.

Elle ne put s'empêcher de sourire légèrement. Quel serait son état lorsque elle devra marier son fils? Cette pensées était pour elle insupportable, elle plaignait d'avance sa future belle-fille. Dieux merci son fils était encore bien jeune et ce drame ci n'arriverait pas avant plusieurs décennie.

Mais bien sur voyons, venez donc prendre place près de moi, je ferais les présentations il va de soit. Ne vous inquiétez pas, je sais que tout se flux de gens peut être impressionnant mais on s'y fait vite vous verrez!

Elle lui fit un petit clin d'oeil complice et s'apprêta à l'entrainer vers leurs sièges, lorsque une autre de ses cousines fit son apparitions. Elle sourit doucement à Elektra avant de répondre à une de ses questions.

Bonjour Elektra, comment vas-tu? Concernant l'élue de notre cher cousin, mis à par son prénom Lylla je n'en sais pas grand chose. Eudes n'a pas trouvé nécessaire de nous la présenter... petit haussement d'épaules... ça ne doit pas être si important que cela....

Cela c'était ce que la d'Acoma essayait de se persuader, elle savait très bien que se mariage était important pour Eudes, et qu'il aimait déjà sa future épouse. Mais cela Hellina préférait le supprimer de sa mémoire.. Égoïsme quand tu nous tiens!

Fort heureusement son frère et sa belle soeur pénétrèrent dans l'église, se qui l'empêcha de déblatérer on ne sait qu'elle bêtise encore.

Citation :
Je vous laisse en bonne compagnie avec ces femmes la, il faut que j'aille engueulé une de mes sœurs. Je reviens de suite.
La tornade ne put s'empêcher de laisser échapper une grimace. Qu'avait-elle fait encore? Promis elle se soignait niveau bêtise, en ce moment elle était sage comme une image! Véridique. Qu'elle ne fut pas sa surprise voyons que pour une fois les remontrance de l'ainé n'était pas pour elle. Elle avait tellement l'habitude de se faire sermonné que pas une seule seconde elle n'avait imaginé que ces paroles était dédié à sa soeur pourtant si douce et sage.

Soupire de soulagement avant de se tourner vers Helène déposé par nico au passage, plus désemparé jamais. Elle savait les appréhension et la timidité de sa belle soeur face à sa belle famille, fort heureusement elles deux correspondait couramment et finalement s'entendait à merveille, bien que les débuts ne furent pas fameux. Elle s'approcha donc de la jeune blondinette un doux sourire sur les lèvres et lui prit le bras pour la rassurer, accompagné d'une légère bise.

Bonjour Hélène, je suis très heureuse de te voir, cela fait si longtemps! Comment s'est passé le voyage? Tu n'es pas fatigué au moins hein? Si quelques choses ne va pas tu me préviens de suite, il ne faut prendre aucun risque!

Elle ne put s'empêcher de regarder sa belle soeur avec grande inquiétude, ses yeux se posèrent sur le ventre fécondé où se trouvait déjà son futur neveu ou nièce. Il était primordial pour elle de protéger l'enfant ainsi que la mère. Elle avait promit à Hélène que tout se passerait bien et elle était bien décidé à tout faire dans ce sens.
Pour le plus grand bonheur d'Hélène Nico revint vite vers elles, les saluant toutes au passage. C'est avec grande surprise une nouvelles fois que son frère lui offrit un gros câlin, il n'était pas dans les habitudes du patriarches d'être si démonstratif, mais elle se serait bien gardé de s'en plaindre, bien au contraire elle profita de cet instant des plus rare pour répondre à son étreinte et déposer un doux baiser fraternel sur sa joue.

Bonjour Nico! Ravie que tu ai fais le voyage jusque ici. Tu dois êtres ravies de retrouver ta chère Lorraine!
Ma petite famille? Et bien les enfants sont encore en haut dans nos appartements ils ne vont pas tarder à descendre, quant à mon fiancé je doute qu'il soit de la fête. Ces relations avec Eudes sont assez... Houleuse.


Elle sourit à son frère, avant de se tourner vers Colombe pour faire comme promis les présentations.

Colombes, voici mon frère, ainsi que le patriarche de la famille Niconoss. A ses côtés sont épouse Helène. Nico je ne sais si tu as déjà fais la connaissance de notre cousine, Colombe de Singrist.

Une fois les présentations faites elle se tourna vers les nouveaux arrivant, qui n'était autres que le roy du jour suivit de près par Jade.
A l'arrivée de jade vers leurs groupes, elle fit une légère révérence suivit d'un léger sourire.

Duchesse Impériale, le Bonjour! Installez-vous donc confortablement.

Elle ne put que sourire tendrement voyant le ventre dès plus arrondit. Eh bien que des femmes enceintes à ce mariage! La duchesse, sa soeur ella, et sa belle soeur Hélène!

Elle se tourna ensuite vers le dernier arrivant et pas le moindre, son cousin, qui avec grande prétentions se faisait admirer dans son beau costume – car il était vrai qu'il était beau, mais ça elle ne lui dirait pas – alla se placer devant l'autel comme un roi sur son trône face à ses sujet, attendant qu'on vienne à lui.
Elle se pencha à l'oreille de Colombe pour lui murmurer:

Celui qui se croit être le plus beau du royaumes la bas, c'est Eudes notre cousin. Évitez de le complimenter, il à déjà la grosse tête!

Après avoir sourit à sa cousine, elle se dirigea vers le «  roy » mine boudeuse de retour, et lèvres pincé. Elle ne lui sauta pas au cou pour le bisouiller comme à son habitude, mais resta de marbre et frôla juste sa joue de ses lèvres en profitant pour chuchoter à son oreille.

M'en fiche, t'es moche d'abord!

Fière d'elle, elle descella enfin ses lèvres en un grand sourire taquin.

____________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.jim.



Messages : 1
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: mariage de Eudes Von Strass & D'Acoma et de Lylla Cardinal d'Eirbal   Dim 6 Jan - 13:32

Le rouquin avait reçu une invitation au mariage de sa collègue ès le Cour d'appel, Lylla Cardinal d'Eribal. En apprenant qu'elle allait de nouveau se marier, il hésita entre la tenue de réjouissance et la tenue de deuil. La plus belle blonde du royaume n'était donc plus un coeur à prendre, que le monde était cruel.

Il se rendit néanmoins à l'invitation, prenant le temps de découvrir le domaine d'Acoma. Si c'était là que la blonde devait passer le reste de sa vie, ce ne serait pas si mal. Avisant un rassemblement, il repéra la chapelle de Saint-Arnvald puis présenta son invitation à un maître de cérémonies qui avait l'air assez occupé.

Le bonjour, Jim d'Yzernay, voici mon invitation

Il attendit patiemment qu'on lui indique où il devait se mettre en attendant le début de la cérémonie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ellebasi
Seigneur
Seigneur
avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 26/03/2011
Localisation : Nancy

MessageSujet: Re: mariage de Eudes Von Strass & D'Acoma et de Lylla Cardinal d'Eirbal   Dim 6 Jan - 17:29

Un léger sourire naquit en voyant sa sœur dans toute sa splendeur,elle était très belle comme d’habitude serrant tendrement sa petite sœur et lui fit une bise sur sa chaque joue ..
Tout en sentant sa main sur mon ventre bien rond.


Citation :
_Bonjour ma puce! Je suis heureuse de voir. Bonjour à toi aussi mon futur neveu ou nièce! C'est donc toi qui va célébrer ce... arf... mariage?
Elle grimaça légèrement en prononçant sa dernière phrase.
_Bonjour ma chérie,et moi aussi ,ton neveux ou nièce est pas trop pressé de sortir surtout par ce froid en la regardant avec tendresse.

_Oui ,rho toi tu change jamais toujours aussi possessive avec les hommes de la famille allait file voir les autre en voyant Colombe aperçu à la taverne de Nancy.

Toute la famille était resplendissante pas tout les jour que l'on se réunissaient en famille et amis et la journée se prête à cela la bonne humeur.



A fur et à mesure que la journée avancé la diaconesse vit arrivaient des tête inconnue et d'autre connue espérer tout de même pourvoir leur parler et faire connaissance.
Elektra a qui elle rendit la bise et les laissa discuter entre elles.
Plonger dans les pensées se demandant si son époux allez bien n’étant pas lui même malade toujours prêt à rendre service en voulant escorter une fillette vers son tuteur qu'il connaissait étant amis..
Ne pouvant pas me déplacer en étant maire et sur le point d'accoucher en espérant que mon bébé lui donne pas envie de pointer le jour aujourd'hui en posant ma main sur mon ventre ....

Elle ne vit pas l'entré de son frère et de sa femme étant occupé à regarder la décoration sens la voir.Ne vit pas son frère Nico se diriger d' un air grave vers moi..
Ignorant littéralement les autres devant leurs regards médusés.
Se qui me fit revenir sur terre en entendant une voix connaissable son frère je sens qu'il va me gronder .


Citation :
Allons, allons Ella, tu n'as quand même pas fait cela toute seule ? Tu es insupportable quand tu t'y met, nous n'étions pas la, nous aurions pu aider. Et aide te laisse tout faire ? Quel saligot celui la.
Bien sur que j'ai fais cela toute seule ,j'ai eu du temps après la mairie ,me gronde pas c'est un beau bien sur me gronde pas hein en jour pour notre cousin l'admirant même avec ce boitement il était toujours aussi beau..
J’espère qu'elle sait la chance qu'elle a ma belle sœur sinon elle aura affaire a moi même si beaucoup dise que je suis gentille douce ..Il faut se méfier de l'eau qui dort c'est trompeur et une à eu un aperçu de ce que je suis capable..

_Normal c'est son mariage il doit à pas à venir me porter son aide enfin Nico c'est son mariage,sa serais déplacer .. en lui rendant avec tendresse une bise sur sa joue .Et le vit repartir vers sa femme et les invité
Que de monde qui commencer à venir en voyant certain visage pour la première fois et eu un large sourire en voyant Jade et son époux ,la grossesse elle était radieuse ..

_Bonjour votre grasces en venant lui faire une bise sur les deux joue
_Quel plaisir de te voir tu es magnifique j’espère que le voyage c'est bien passé ho tu attend un heureux événement je suis si contente pour toi Lui sourit émue
Puis tourne mon visage vers l’époux de sa grasce Ezequiel quelle avait eu le plaisir de lui passé la pastorale.

_Bonjour Ezequiel ,toujours un plaisir de vous rencontrez j’espère que le voyage était pas trop long?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romanus Lupus

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 30/10/2012
Age : 52

MessageSujet: Re: mariage de Eudes Von Strass & D'Acoma et de Lylla Cardinal d'Eirbal   Dim 6 Jan - 19:03

- Debout, sacrés foutus chiens !! Debout, où je vous caresse les côtes de ma botte !

Réveil en beauté dès avant l'aube pour les membres de l'escorte de la Baronne d'Arzillières, Lylla Cardinal d'Eirbal. Ronchons et râleurs, la dizaine d'hommes se leva péniblement, et pour cause: leur chef, prétextant vouloir les endurcir -ce qui était en partie vraie, mais en réalité il voulait à la fois éviter de déranger la famille et la maisonnée du futur, tout en restant à proximité de sa protégée-, les avait dormir dehors, par ce froid glacial, sous un grand chêne juste enveloppés dans toutes leurs couvertures. En fait, n'étaient les cinq foyers encore flamboyants qui avaient été régulièrement approvisionnés au cours de la nuit, plusieurs d'entre eux auraient sans doute finis congelés au petit matin.

- Magnez-vous, ça, bande de feignasses ! Z'iriez plus vite si c'était pour piller ma cave, pour sûr !!


"Ma" cave, qu'il disait, le gueulard. Il faut vous dire qu'en plus d'être Maréchal et Maître d'Armes, Lupus, l'espèce de géant au teint blafard et à la barbe légèrement grisonnante qui leur hurlait dessus, était aussi le Sommelier de la Grande Maison Cardinal d'Eirbal: de ce fait, il disposait l'une des deux seules clefs de la cave domaniale, dont il avait fait son temple jalousement gardé.

Les hommes d'Arzillières savaient que les insultes qui leurs tombaient dessus ne recelaient en fait aucune animosité. Lupus avait l'habitude de menacer ou insulter comme un autre pouvait avoir l'habitude de fumer ou de faire des blagues: c'était dans sa nature, point barre. Mais aujourd'hui, ils avaient décelée la tension dans la voix du géant, aussi se gardèrent-ils des répliques dont ils accablaient ordinairement leur patron -en toute impunité, d'ailleurs.
Sous la conduite du géant, ils allèrent rapidement faire leur toilette dans l'onde -plus que rafraîchissante, soyez-en certains...- d'un cours d'eau proche, puis se changèrent au profit de leurs tenues de cérémonies. La plupart d'entre eux ne portaient ordinairement que la livrée de la maisonnée sur la poitrine ou dans le dos, parfois à même un tabard, alors que le reste de leurs habits était fait selon leurs goûts. Lupus, qui ne revêtait presque jamais rien d'autre que des habits noirs, ne se donnait même pas la peine de porter la livrée. Mais aujourd'hui, ils devaient représenter la baronne et être à la hauteur, aussi tous avaient emmené cet uniforme spécifique d'Arzillières: chemise, pantalon et bottes noires, surmontés d'une cotte de maille courte, elle-même recouverte d'une tunique rouge sombre aux couleurs d'Arzillières. Lupus portait en plus, en sa qualité d'officier, une cape bleue.


Enfin, Lupus ferma le ceinturon de son baudrier, attachant ainsi à son côté droit l'espadon qu'il maniait et qui, comme lui, mesurait sept toises; les autres portaient simplement une dague à la hanche droite, même si ces dernières étaient d'assez belle taille, dépassant de peu une toise complète. Aussitôt ordonnée en rangs d'une façon bien martiale, la petite troupe s'en alla au château, attendant à l'entrée leur protégée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melyna.

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 06/01/2013

MessageSujet: Re: mariage de Eudes Von Strass & D'Acoma et de Lylla Cardinal d'Eirbal   Dim 6 Jan - 19:21

Il leur avait fallut traverser le royaume de part en part, refaire encore une fois le chemin à l'envers pour enfin arriver en Lorraine.
Grâce au ciel, les relations de son parrain et de sa mère leur avait facilité la vie. Chaque soir un lit chaud les accueillaient et au matin, des chevaux tout frais étaient attelés à leur voiture. Ainsi aidé au lieu d'être un enfer le voyage se transforma en partie de plaisir, Auclair n'ayant de cesse de leur conter mille et une histoire, le temps fila à la vitesse de l'éclair et enfin le grand jour arriva.

A l'auberge, il fallut à l'homme bien de la patience avant que sa compagne et sa filleule ne soient enfin prête, mais c'est bras dessus bras dessous que le trio pénétra finalement dans l'église.
Nul ici n'aurait pu se douter que leur noblesse résidait dans leur coeur, tant leurs atours étaient du meilleur goûts. Voilà la chance d'être couturière, pour une fois mère et fille faisaient mentir le dicton et le cordonnier était loin d'être le plus mal chaussé.

C'est que Mely avait mis la pression à tout le monde chez les Fées, sa marraine prenait époux et tout devait être parfait.
D'abord Valeryane s'était exclusivement consacrée à la robe de la mariée, puis ce fut sa fille qui reçu la sienne en cadeau de Noël avant que n'afflue dans leur chaleureux petit atelier bien des tête couronnées.
D'ailleurs en ce lieu pourtant inconnu, quelques personnes ne l'étaient pourtant point.




Ravissante dans sa robe d'ombre et de lumière, Melyna tenait le bras d'Auclair d'un côté tandis que sa mère en faisait autant de l'autre.
Qu'elle ne fut pas sa surprise de reconnaitre en la blonde jeune femme assise entre son époux et sa fille, les personnes mêmes qui l'avaient escorté jusqu'à Limoges ! Mely adressa un signe de main aussi impulsif que ravi à Love et sa petite famille, se demandant si elle reconnaitrait en elle, la timide et chétive réfugiée.

Avant de prendre place sur un banc et d'attendre l'arrivée de la mariée qui sonnerait le début de la cérémonie, la brunette salua d'un signe de tête fort courtois le chef de la famille qui n'était autre que le Baron de Forbac, ancien Capitaine du conseil ducal d'Armagnac qu'elle avait côtoyé durant un mandat et son épouse Hélène, anciennement connétable avec qui elle n'avait pas de réelle affinité.
De discussions en confidences, Lylla et Melyna s'étaient rendus compte que leur univers n'était finalement pas si éloigné que cela.
D'ailleurs sa mère pourrait très certainement discourir avec quelques illustres clientes présentes en ce lieu.

Mely s'avança vers l'homme qui trônait aux pieds de l'autel, la description convenait parfaitement et Mely aurait mis sa main à couper qu'il s'agissait du futur marié. Avec une grâce exquise, la brune plongea dans une profonde révérence et se présenta à lui.


Messire. Puis se redressant elle planta son regard pervenche brillant de malice, dans celui de l'homme dont elle connaissait sur le bout des doigts les mensurations. Permettez que je me présente Melyna de Llobregat de la Duranxie de l'Autre Bout du Monde, je suis la filleule de Dame Lylla votre future épouse et voici Valeryane de Llobregat de la Duranxie, ma mère et Auclair de l'Autre Bout du Monde, mon père. Je tenais aux noms des miens à vous remercier de bien vouloir partager avec nous ce jour si spécial.

Les félicitations, elles, seraient pour plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hélène Blackney

avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 30/10/2011

MessageSujet: Re: mariage de Eudes Von Strass & D'Acoma et de Lylla Cardinal d'Eirbal   Dim 6 Jan - 20:49

Je voyais filer mon mari en direction d'une personne inconnue et de l'autre ma belle soeur me pris en charge, me prenant le bras tendrement. Voilà qu'elle me voyait comme une chose fragile, mais elle avait raison, je me sentais fatiguée et anxieuse. Que devais je lui dire? Mentir? Hmm je fis une grimace et suivit d'un sourire, comme ça on ne pouvait se douter de mes émotions.

-Je suis un peu fatiguée par le voyage et j'ai très froid ici. Je ne prendrais pas de risques, si je me sens mal, je filerais en douce pour cela que j'aimerais me placer en arrière pour ne pas déranger les invités du Baron. Ne te souci pas.

Puis, l'autre Baron, mon tendre, revint vers nous, je lâchais le bras de Hellina pour m'accrocher comme une moule à son bras. Il y avait déjà bien trop de monde à mon goût, mon époux était mon rocher. Je demandais d'une voix gentille:

-On peut aller s'asseoir si vous le voulez bien Baron?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarah Elisabeth

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 28/10/2012

MessageSujet: Re: mariage de Eudes Von Strass & D'Acoma et de Lylla Cardinal d'Eirbal   Dim 6 Jan - 22:06

[Appartements de Sarah Elisabeth]

Le front appuyé à la vitre de sa fenêtre, le chiot dans les bras, Sarah regardait défiler les invités qui venaient soit du chateau, soit de l'extérieur mais tous qui convergeaient vers la chapelle. Soupir profond et coeur lourd, pourquoi Père avait il tenu à la tenir à l'écart de ce bonheur et évitait de la laisser rencontrer et discuter avec sa promise? Elle ferma un moment les yeux, et s'adossa à la boiserie quand un bruit la tira de sa rêverie.

Les pupilles réapparrues et semblèrent soudain reprendre vie. Il était venu, il avait bravé l'étiquette et il était là à la porte de ses appartements. Il n'y a pas à dire, ce baron avait cette fichue manie de se montrer très très charmant bien plus que nombre des princes qu'elle avait pu croiser. Alors sa mine triste s'adoucit, un sourire vint éclore sur ses lèvres purpurines et alors qu'un Montjoie finissait à terre, l'autre se vit prendre soudain prendre sa place dans les bras de la von Strass qui posa son front contre son torse pour dissimuler combien son regard criait à quel point il avait pu envahir son univers en si peu de temps. Sa voix, fluette, s'échappa.


Merci... Merci d'être venu. Cette journée sans vous, cela aurait été trop.

Il la cajola comme il savait faire quand il la sentait perdue et elle sentit alors un doigt glisser sous son menton, remontant son visage pour que les regards se croisent. Ce regard un brin rieur et si protecteur pourtant. Elle sut que tout irait, il était là.

Vous avez raison, il est temps, nous allons être en retard.

Lissant sa robe, elle vint prendre son bras et le suivit, rassérénée jusqu'à la chapelle.

[Chapelle de Saint Arnvald aux Bois]



C'est avec un air recomposé et calme, au bras du baron de Montjoie, que Sarah Elisabeth fit finalement son entrée. Elle était comme il se devait impeccable et si elle avait cheminé au plus près d'Adrian, elle avait su reprendre une distance adaptée à l'étiquette en vue du batiment. A l'intérieur, elle prit le temps de saluer chacun et de se présenter de quelques mots. Beaucoup d'inconnus mais qui méritaient tous de recevoir ses hommages afin de ne pas se trouver mis à l'écart à Coussey. La réputation d'hospitalité de la famille en dépendait.

Elle prit ainsi le temps de demander aux invités issus de la Cour d'Appel françoyse si la route n'avait pas été trop longue ni trop rigoureuse en cette saison, de faire sa révérence au chef de famille et à son épouse qui semblait toujours un peu perdue aux festivités et qu'il faudrait qu'elle prenne le temps de connaitre, aux nombreuses cousines, tantes et apparentées qui fleurissaient dans la famille et enfin à chacun comme il se devait. Elle présentait bien sur à chacun Adrian, qu'il découvre sa famille et leurs relations quand elle les connaissait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaultier_de_ravart



Messages : 2
Date d'inscription : 24/12/2012

MessageSujet: Re: mariage de Eudes Von Strass & D'Acoma et de Lylla Cardinal d'Eirbal   Lun 7 Jan - 20:23

GdR avait vu Jim et Arnaud ....
Il s'approcha d'eux ..


Mes chers Collègues !
Comment allez vous ?
Le voyage n'a pas été trop difficile?

La mariée se fait attendre on dirait ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Don Alvaro Borja

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 11/11/2012
Age : 56
Localisation : Sur les traces d'un ancien élève

MessageSujet: Re: mariage de Eudes Von Strass & D'Acoma et de Lylla Cardinal d'Eirbal   Lun 7 Jan - 22:11

Alvaro essayait de faire bonne figure, même si c’était plus que difficile. Il lui aurait été plus facile de s’attaquer à lui seul aux armées du royaume de France, plutôt que d’essayer d’être présentable.

La veille, Valafein l’avait rejoint au château, et il n’était pas venu seul. En plus de son petit garçon, Adrien et de sa nourrice louve, il était venu avec tous leurs anciens amis de régiment qui avaient fait le voyage depuis l’Espagne, l’Italie, l’Angleterre et pour certain même de Turquie, où ils s’étaient engagés comme mercenaires. Ils étaient tous là :
- Sebastian, le colosse Aragonais qui lui avait plus d’une fois sauvé la mise avec ses biceps.
- Le jeune Jaime le Valancien, aussi jolie qu’une jeune femme et à la voix de sirène.
- L’ex galérien Gualterio qui avait été gracié pour son courage lors de la bataille navale de l’île de Cos.
- Les frères Piza, Juan et Hernando, les inséparables jumeaux.
- Et enfin La Muerta l’assassin de Palerme, aussi accueillant et chaleureux qu’une pierre.

Evidemment, leurs retrouvailles avaient fini en beuverie. Quand un groupe d’hidalgo se retrouve, ils se doivent de porter un toast à chacun de ceux qui sont présents et même aux absents. Ils avaient bu plus que raison à son avis. A tel point qu’ils avaient tous une bonne gueule de bois.
Alvaro en était même à vouloir se scalper lui-même tellement il avait mal à la tête…

La bande était assez hétéroclite. Ils portaient tous leurs tenues de combat, ainsi que leurs armes, comme tout hidalgo qui se respecte. Veste dépareillée, vieux chapeau, cape de voyage délavée, épées aux gardes cabossées. Pas du genre de personne qu’on s’attend à voir à un mariage, les gardes avaient bien essayé de les arrêter, mais sans succès. Ils étaient d’ailleurs bons pour une visite chez le medicastre. Peut-être que le Duc d’Acoma accepterait de les engager en remplacement ? C’était une idée à creuser.

Ils étaient tous venu, répondant présent à l’appel de l’intendant de la mariée, Valafein qu’ils avaient autrefois connu sous le nom d’Antonio de la Santissima Libertad y Bolivar.
L’intendant du domaine d’Arzillière marchait d’ailleurs à leur tête, dans son vieux costume. Il essayait de faire bonne figure, son jeune fils dans les bras suivi par la Louve qui ne le quittait plus. Il savait pourtant qu’après le mariage, il devrait partir. Le nouvel « Epoux » n’aurait que faire d’un intendant et imposerait très certainement ses propres gens. C’était peut-être la dernière fois qu’il verrait sa patronne, pensa le vétéran. Il en était désolé pour son ex élève. Il savait combien il tenait à elle. En ce qui le concernait lui, ce n’était pas le cas. Il avait vraiment du mal avec cette empêcheuse de « tringler » en rond. Qu’elle ait refusé ses avances à lui, Alvarado le Don Juan de Madrid, soit ! Mais qu’elle l’empêche de compter fleurette à ses servantes ou à toute femme pendant qu’il la servait, c’était un peu fort de café ! Même les alguazils et les argousins de l’armée d’Espagne n’avaient pu l’arrêter. Pour qui se prenait-elle ?

Enfin, après cette journée, il y aurait de forte chance qu’ils ne restent pas longtemps au service de la baronne. Alvaro soupçonnait que c’était d’ailleurs la raison de la présence de leurs anciens compagnons. Valafein ne voulait pas partir seul sur la route et ressasser le passée quand viendrait le moment de disparaitre de la vie de sa patronne.

Le pauvre, pensa le vieil hidalgo. Il quittera la champagne tout aussi pauvre qu’à son arrivé, sans sa promotion de lieutenant après deux ans de service dans la prévôté… ni même de réponse à sa dernière missive. Ingrate Champagne, et ingrate fleur… Il vous a si bien servi et voilà sa récompense ? L’acier des français que nous combattions sur les champs de bataille était plus accueillant…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lylla

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 29/10/2012

MessageSujet: Re: mariage de Eudes Von Strass & D'Acoma et de Lylla Cardinal d'Eirbal   Lun 7 Jan - 22:37

Tandis qu'Emelyne faisait tout pour la détendre, la blonde ne put se retenir de laisser échapper la source même de toutes ses angoisses.

Je ne connais personne Emy... A peine ai je croisé quelques visages, mais je ne connais réellement aucun membre de la famille de mon futur époux.

Voilà les choses étaient dites. Si Lylla s'était tendrement éprise de celui à qui elle allait ce jour unir son futur, la vie de ce dernier, ceux qui la composait restait pour elle un mystère dans son entier. Quelque part en elle, une petite voix raisonnait : il a honte de toi. Lylla la repoussait autant qu'elle le pouvait et lorsqu'elle était en compagnie d'Eudes, plus aucun doute ne subsistait mais voilà, pour l'heure elle allait devoir aller vers lui. Pourvu que Gaby soit soit, pourvu qu'elle puisse au moins s'appuyer sur le bras de celui qui doucement de ex futur beau père était devenu un ami précieux.

Alors que ses pensées voguaient librement, agile comme à son habitude, Emelyne lui avait fait enfilé une à une toutes ses petites choses que porte une femme qui se veut séduisante et joliment vêtue.
Comme le voulait la tradition Lylla portait quelque chose de vieux : un fin mouchoir de baptiste glissé dans son corsage, quelques chose de bleu à la couleur des rubans qui ornaient sa jarretelle et quelque chose de neuf dans les pierres qui luisaient doucement sur sa gorge.
Les doigts experts venaient d'apporter leur dernière touche à la coiffure et ne restait plus que le chef d'oeuvre né sous les doigts d'une Fée à enfiler quand Lylla stoppa net les gestes presque maternel de sa jeune demoiselle de compagnie.
Par son caractère qui s'affirmait un peu plus chaque jour, sa patience infinie à son égard, sa gentillesse de tout temps, Emelyne était devenue précieuse au coeur de la Baronne.


Attend Emy. Lylla s'empressa d'ouvrir un coffre et en tira la robe qu'elle avait fait confectionner dans ce ton que la jeune demoiselle appréciée tant.

Tient ceci est pour toi. Acceptes le avec toute mon affection s'il te plait. Ma Dame de compagnie mérite bien cela.

Et un petit clin d'oeil vint égailler les pupilles de la future mariée et Lylla déploya le présent sur le lit et prenant son hirondelle par la main, la voix de Lupus raisonnant sous ses fenêtres et lui signifiant bien mieux qu'une cloche que l'heure était venue.

Viens aide moi s'il te plait, l'heure est venue.


Certaine que sa fille serait près du Maréchal bien avant elle, Lylla se glissa dans l'écrin de soie espérant que sa tenue serait au goût de son promis.

Une fois prête, se pinça les joues pour les colorer un peu, se mordilla les lèvres pour faire ressortir leur pulpe délicate et les faire luire de cet éclat carmin si caractéristique et le bouquet de rose rouge venue d'un pavillon de chasse lorrain serré entre ses doigts, prit une grande inspiration avant de s'avancer hors de la chambre un dernier regard vers la jeune fille qui paraissait émue.


Rendez vous à l'église mon hirondelle.

Le grand escalier fut descendu et d'un pas posé, Lylla rejoignit sa garde rapprochée.

Merci à tous d'être là... Et tandis qu'elle parlait, alors que la menotte de sa fille se glissait dans la sienne, le regard de Lylla accrocha celui de son loup.

Tout ce qu'il avait vécut ensemble.. tout ce qu'il vivrait encore... Il était son Ombre et aujourd'hui encore il serait là, ce merci lui était particulièrement destiné.
D'autant que Valafein brillait par son absence, cela la blessait d'autant plus que dans sa chambre reposait le présent qu'elle gardait précieusement pour son intendant


Dis maman prinzesse on va à l'églize mintenant ? Capucine la tirait gentillement par le bras impatiente, la tirant de ses pensées mélancoliques.
On y va ma chérie, oui on y va. Et le regard fixait sur la chapelle qui allait abriter ses noces, le cortège se mit en marche.
Une enfant menant sa mère vers son futur beau père, entourée d'une horde d'homme menée par une géant barbu au regard si doux.


J'arrive Eudes... Son destin était en marche.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: mariage de Eudes Von Strass & D'Acoma et de Lylla Cardinal d'Eirbal   

Revenir en haut Aller en bas
 
mariage de Eudes Von Strass & D'Acoma et de Lylla Cardinal d'Eirbal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: . Baronnie de Coussey . :: . Château de Coussey . :: Chapelle Saint-Arnvald aux Bois-
Sauter vers: