AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
HRP : Le forum fait peau neuve. Le HRP prime ici mais, un bon coup de fouet ne serait pas un luxe inutile ! Si soucis on le dit ! Merci de votre compréhension... <3

Partagez | 
 

 La chambre seigneuriale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lavania
Dame
Dame


Messages : 156
Date d'inscription : 27/03/2011

MessageSujet: La chambre seigneuriale   Ven 30 Déc - 22:07

Après avoir rangé ses documents officiels, Lavania se tourna vers le reste de la chambre, elle était grande, mais pas trop. Avec un plafond bas, c'est qu'elle n'aimait pas ces plafonds si haut, raison qui l'avait poussé à choisir cette chambre-ci plutôt d'une autre. Peut-être que cela parviendrait à convaincre son mari....

D'ailleurs, elle avait essayé tant que possible de reproduire leur chambre de Verdun... Une armoire pour ranger les vêtements de tous les jours (parce que pour les belles robes, elle avait une garde robe complète!), deux petites tables près du lit pour y déposer des petits pains fait maison et des bouteilles de mirabelle puis finalement un lit qu'elle avait recouvert d'un édredon rouge, espérant que ça plaise à son mari difficile.

Elle se dirigea vers une boîte dans laquelle elle avait apporté quelques articles de décoration. Déposant ainsi une bougie sur chaque table de chevet, un petit jeté au pied du lit et un tapis près du lit, du côté de son mari afin que celui-ci ne pose pas ses pieds sur un sol glacé dès son réveil.

Elle pris dans la boîte un petit coussin blanc crème qu'elle déposa au centre du lit, puis arriva au dernier article que cette boîte contenait. Une petite boîte qu'elle avait caché sous son lit à Verdun, qu'elle avait sauvé du cataclysme pour transporter à Epinal et qu'elle avait finalement décider d'amener ici, pour plus de sûreté.

La jeune femme pris donc délicatement la boîte, allant s'assoir sur son lit afin de vérifier que tout son contenu soit encore là et pour se remémorer quelques souvenirs par le fait même. Elle s'empressa donc de l'ouvrir, déposant le couvercle à ses côtés.

Elle sortie en premier lieu, un bouquet de fleurs séchées, de belles fleurs jadis d'un rouge éclatant. Elle avait marché vers Zeiss avec ce bouquet et il ne cessait de lui rappeler de beaux souvenirs. Avec un sourire l'épouse senti doucement le bouquet avant de le déposer sur le lit et d'explorer la suite de cette boîte aux trésors.

Au fond, elle y trouva qui s'entrechoquaient plusieurs médailles: sa médaille de baptême, deux alérions lorrains, l'un remis par Ludwig et l'autre par Floche, si sa mémoire était exacte... Ensuite, une vieille médaille militaire, remise par Marjolaine lorsqu'elle était allée à Nancy pour défendre, dans son jeune temps.



Elle joignit également le texte qu'elle avait retrouvé en fouillant à la chancellerie qui accompagnait son alérion de bronze. Celui-ci lavait fait sourire, elle avait donc pris le soin de le recopier et de le garder en souvenir.

Spoiler:
 

Une médaille la fit sourire, en forme de mirabelle! Créée par Elisette pour la fête ducale, on pouvait y lire, «Grande Animatrice Lorraine 1457». Que de beaux souvenirs elle avait gardé de cette fête... Enfin, il y en avait de moins beaux concernant le président, mais elle avait finit gagnante sur tous les points et la fête avait été une grande réussite!


Elle déroula ensuite un parchemin, sur lequel elle avait attaché une petite croix. Celle-ci lui rappelant Monseigneur G, un homme qu'elle avait beaucoup apprécié et qui était à présent auprès du Très Haut. Sans aucune doute, ils avaient beaucoup de plaisir ensemble ces deux là maintenant!

La jeune femme relu donc le parchemin, un sourire aux lèvres avant de rattacher la petite médaille à celui-ci le remettant au fond de la boîte bien en sécurité.





Continuant de fouiller dans la boîte, elle pris délicatement quelques lettres rassemblées ensemble par un ruban. Ces lettres, elle ne les re-lirait pas, car elle témoignait d'une des période les plus difficiles de toute sa vie, et le simple fait de savoir qu'elle les avait suffisait.

Elle trouva une autre lettre, cette fois écrite de sa main à elle, lettre qu'elle avait lu à son mari lorsqu'ils avaient explorés ensemble le contenu de sa boîte secrète. Lettre qu'elle avait écrite alors qu'elle était enceinte de Ike et convaincue de mourir... Comme quoi elle avait eu tort... C'est que notre Lava était un peu extrémiste par le passé... Bien que cela n'avait pas beaucoup changé.

Finalement, elle sortit un parchemin jaunie et le déroula en souriant. Elle avait oublié qu'elle l'avait placé là... Une invitation à leur mariage! Elle se souvenait en avoir rédigé plusieurs copies afin de les envoyer à leurs amis. Elle se souvenait que très peu de monde avait pu s'y rendre en fin de compte... Elle se souvenait également s'être mariée en temps de guerre! Drôle de moment pour se marier, et on le lui avait bien reproché! Mais qu'importe le moment et le nombre de gens présents, elle avait réussit un joli mariage il lui semblât et garda de ce jour un merveilleux souvenir.

Que de beaux souvenirs il y avait dans cette boîte et Lavania était de celle qui gardait de multiples breloques en souvenir, nul doute que d'autres s'accumuleraient au fil du temps, mais pour le moment, elle rangea ce qu'elle avait, refermant la boîte.

La jeune femme se pencha ensuite, rangeant cette précieuse boîte sous son lit, comme elle l'avait toujours fait.


Dernière édition par Lavania le Dim 12 Fév - 0:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeiss



Messages : 173
Date d'inscription : 27/03/2011

MessageSujet: Re: La chambre seigneuriale   Mer 18 Jan - 0:40

C'est grand...Beaucoup trop grand...Ce furent les premières pensées de l'homme qui se tenait devant les portes du domaine de Clémery.Sa cape semblait flotter légèrement,soulevée par la brise gelée.Le soleil hivernal,bien insuffisant pour réchauffer quoi que ce soit,se reflétait dans ses pâles yeux azurés qui scrutaient le bâtiment.

Zeiss pénétra les lieux dont l'intérieur confirma son impression de grandeur bien inutile pour si peu de personne.On aurait pu y accueillir plusieurs familles!
Son regard sonda les environs à la recherche de la propriétaire de l'endroit dont l'espace renforçait la sensation de solitude.Mais nulle trace d'elle.Elle devait y être.Ou si elle n'y était pas,cela changerait d'ici peu de temps,c'était forcé.Elle en était bien trop fière pour s'en tenir éloignée trop longtemps,il suffisait de voir ses yeux pétillants lorsqu'elle en parlait pour le savoir.

Le jeune homme déambulait dans les pièces et les couloirs,tel un fantôme brun qui hanterait les lieux vide de toute vie.C'était tout de même bien décoré.Quoique trop luxueux à son goût.Aussi loin qu'il pouvait remonter dans sa mémoire,Zeiss n'avait jamais trop aimé les richesses inutiles.Et un grand domaine richement décoré entrait dans cette catégorie.

Après avoir fait résonner ses pas dans tout le château,Zeiss finit par arriver devant une chambre.La porte était ouverte et il pouvait aperçevoir un grand lit pour deux personnes.Cela devait être la chambre principale.
Le jeune homme passa le seuil et lança un regard circulaire sur la pièce.Malgré l'apparence luxueuse de l'endroit,c'était plutôt sommairement meublé.Une garde robe,un lit,et deux tables de chevet constituaient tout le mobilier.

Zeiss s'avança tranquillement et s'assit sur le bord du lit,faisant attention de ne pas défaire les couverture.Si Lavania venait faire un tour à Clémery,elle passerait sûrement ici.Et il n'avait pas spécialement envie de refaire tout le chemin jusqu'au salon,aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavania
Dame
Dame


Messages : 156
Date d'inscription : 27/03/2011

MessageSujet: Re: La chambre seigneuriale   Mer 18 Jan - 1:58

Il restait toujours le salon à décorer, mais la jeune femme manquait un peu d'inspiration pour ce faire, surtout en sachant que son mari, pour qui elle se donnait tant de mal, ne viendrait sans doute jamais ici. Cependant, la jeune femme continuait de réfléchir à sa décoration et avait soudainement réalisé qu'elle pourrait commencer par installer des rideaux dans la pièce. Et pourquoi pas en ajouter à sa chambre?

Lavania avait donc fait des courses avant de revenir à Clémery et installer le tout. Elle déposa donc les rideaux du salon au salon et se dirigea vers la chambre à coucher.

En poussant la porte semi-fermée du pied, la jeune épouse entra dans la chambre, portant immédiatement son attention sur la fenêtre.

Hm... Oui... murmura-t-elle en déposant son paquet sur le meuble près d'elle, avant de diriger son regard vers le lit pour la première fois depuis son entrée dans la pièce.

Un sourire illumina alors son visage, tandis qu'elle laissait tomber ses rideaux sur le sol et se dirigeait vers son mari.

Zeiss!

Qu'est-ce que tu fais ici?! s'exclama-t-elle en s'élançant vers celui-ci, lui sautant au cou dans le but bien précis de le faire tomber sur le lit.

Je croyais que tu viendrais jamais! Qu'est-ce qui t'as fait changé d'idée? Lui demanda-t-elle avant de poser un doux baiser sur ses lèvres.

Mais dis-moi... T'as pas déjà visité?!

Bien entendu, Lavania avait préparée sa visite guidée depuis des semaines, se balançant seule dans la maison se pratiquant à réciter un quelconque monologue pour son mari, mais s'il avait tout visité, son plan tombait à l'eau...

Cependant, notre Lavette était tellement contente de voir son mari ici qu'elle ne pouvait s'empêcher de lui raconter un demi-million de choses.

Alors... ça te plait la chambre? J'ai ... essayé de la faire un peu comme Verdun... C'est certain que c'est un peu plus grand, mais ça y ressemble un peu tu trouves pas?

Et puis... Tu vois la fenêtre là? demanda-t-elle en pointant la fenêtre.

J'avais pensé qu'on pourrait planter une forêt là...

Et oui... Une forêt... Pourquoi pas?! Certes cela prendrait quelques années, mais pour que cet endroit plaise à son époux, elle était prête à tout!

Et je voulais faire un potager aussi! Un très grand potager! dit-elle avec un grand sourire, tellement heureuse de voir son mari chez eux.

Puis, elle le regarda finalement avec un petit sourire timide, lui demandant:

Alors... Tu crois qu'il va finir par te plaire cet endroit?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeiss



Messages : 173
Date d'inscription : 27/03/2011

MessageSujet: Re: La chambre seigneuriale   Mer 18 Jan - 2:43

Et comme prévu,la porte se rouvrit pour laisser passer la Dame de Clémery,qui se dirigea directement vers la fenêtre sans remarquer qu'il y avait quelqu'un sur son lit.Ça aurait pu être un voleur ou un assassin qu'elle ne l'aurait pas vu.Zeiss croisa les bras,un sourire en coin apparaissant sur son visage.
La jeune femme finit enfin par se retourner pour se précipiter sur son mari qui dû s'étaler sur le lit sur lequel il s'était assit avec tant de précaution.Et avant même qu'il ne puisse ouvrir la bouche il fut assaillit de questions.Et sa femme avait un don inné pour lancer des rafales de questions ininterrompue.Elle était du genre à poser trois questions d'un coup puis à en poser cinq autres pendant qu'on répond au trois premières.


Ce que je fais ici?Eh bien,je t'attend mon amour.Lui dit il en souriant.

Il posa à son tour un baiser sur ses lèvres tout en glissant ses doigts dans sa chevelure d'ébène.


Rien de bien particulier.Je voulais voir mon épouse,mais il se trouve que celle-ci passe la majorité de son temps ici!

Sur ces mots taquins,le jeune homme la renversa sur le côté afin de se retrouver sur elle.Il plongea son regard amoureux dans le sien,puis l'embrassa avec beaucoup de douceur.
Il posa un nouveau baiser sur ses lèvres et leva les yeux au ciel.


Mmh...Si j'ai déjà visité...Oui...Et non...

Zeiss l'embrassa de nouveau,toujours avec amour et tendresse,avant de lui caresser la joue.

J'ai fais le tour,mais je n'avais d'yeux que pour toi,tu étais la seule chose que je souhaitais voir.Alors je n'ai pas vraiment fais attention à ce qu'il y avait dans la pièce.Savoir que tu n'y étais pas était suffisant,il n'y avait plus rien à voir.

Il se mit sur le côté,s'appuyant sur son coude.Il lui caressait lentement le corps alors que celle-ci lui parlait de ses projets.Des projets plutôt ambitieux.

Une forêt?Je pense que quand tout ça aura l'air d'une forêt,nous ne seront déjà plus de ce monde.Mais peu importe,peut-être que nos enfants en profiteront.

L'Escuyer des Lames écouta le reste de l'énumération des envies de Lavania concernant le domaine,puis il se remit debout,se dressant devant le lit.Il contempla sa magnifique femme un instant avec de tendre la main devant lui.

Je ne sais si ça finira par me plaire.Ce n'est pas un style de vie qui me convient,tu le sais.Mais en attendant fais moi visiter,tu en meurs d'envie et ça se voit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavania
Dame
Dame


Messages : 156
Date d'inscription : 27/03/2011

MessageSujet: Re: La chambre seigneuriale   Mer 18 Jan - 16:02

Il est fantastique...

Qu'il est génial...

Oh... qu'il est beau...

Oh... qu'il est romantique...

Que j'ai bien fait de le marier!

Qu'est-ce que je ferais sans lui?!

Je suis la femme la plus chanceuse qui soit!
se répétait-elle à chaque nouvelle caresse, nouveau baiser et nouvelle parole romantique!

Ainsi, il ne cherchait qu'elle, il n'était venu que pour elle et ses caresses n'étaient que pour elle... Elle souriait en se répétant ses paroles. Dieu qu'elle avait bien fait de ne pas exécuter ses magouilles! Elle avait un mari tellement parfait! Pourquoi risquer de le perdre?

Mais on va vivre vieux Zeiss... On va en profiter de la forêt, c'est certain! Tous les deux! Toi et moi! Si on les plante ce printemps, déjà... Et puis, les enfants en profiteront aussi...

Toujours étendu sur le lit, elle lui souriait, s'imaginant toute vieille et toute ridé auprès de son Zeiss dans une balade en forêt. Leur forêt... D'ailleurs, peut-être faudrait-elle lui trouver un nom! Elle y penserait... Car là... Son mari lui proposait une visite guidée! Enfin, lui proposait qu'elle lui fasse visiter la maison, puisqu'elle en mourrait d'envie et il avait totalement raison!

La jeune épouse se leva donc d'un bond, un énorme sourire aux lèvres se précipitant vers son mari, l'attrapant par le bras.

T'es sérieux?! lui demanda-t-elle incrédule.

Bon d'accord! Oui! Alors euh.... commença-t-elle déstabilisée, sa visite préparée tombait à l'eau puisqu'elle ne commençait pas par la chambre, mais qu'importe! Elle improviserait!

Ici c'est notre chambre... dit-elle avec un mouvement de bras circulaire pour désigner l'ensemble de la pièce.

Dans un style Verdunois autant que possible. Et tu vois le bureau là bas? Si jamais il m'arrive quoi que ce soit... C'est là que j'ai rangé tous les parchemins important. Mariage, Acte de naissance, etc... Il me manque les certificats de baptême par contre, si tu sais où je les ai rangé... Ce serait bien de les rassembler avec ça aussi.

Elle l'emmena dans le couloir, où se trouvaient cinq portes.

Ce sera les chambres des enfants... Tout près de la nôtre, mais je ne les ai pas encore aménagées. Je sais pas pourquoi d'ailleurs... Bien sûr, s'ils veulent, ils pourront encore partager leur chambre! S'ils veulent, mais sinon, ils peuvent avoir chacun leur pièce. dit-elle en souriant, se disant que si elle avait été enfant, elle aurait voulu partager sa chambre avec une soeur, histoire de pouvoir faire des mauvais coups quand ses parents dormaient!

Et maintenant... Je suis certaine que tu t'en moques mais... Je vais t'amener visiter ma pièce préférée! dit-elle avec un grand sourire et même quelques étincelles dans le regard. Elle venait en effet d'avoir une idée pour que, peut-être, la visite de cette pièce plaise un peu plus à son mari! Il faudrait juste trouver une façon de la lui présenter...

Elle lui pris donc la main, pour l'entraîner vers... La garde robe! TATATADAM!

Suit moi mon amour... finit-elle par dire en l'entraînant à sa suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavania
Dame
Dame


Messages : 156
Date d'inscription : 27/03/2011

MessageSujet: Re: La chambre seigneuriale   Lun 23 Jan - 0:51

[Lors d'une froide soirée d'hiver]

La jeune femme était rentré tard à Clémery. Elle avait passé un moment en taverne à discuter avec une Dame qui lui apprit qu'elle partait ce soir pour une mission avec l'ODL. Elle lui avait également apprit que son mari devait partir ce soir également... Ce qui n'avait pas manqué de surprendre la jeune épouse. Son coeur c'était même serré à l'annonce d'une telle nouvelle.

Lavania avait donc décidé de revenir passer la nuit à Clémery, se répétant pendant tout le trajet jusque chez elle: « Il a juste oublié... Il avait beaucoup de choses à faire... Il va me prévenir demain... Et puis l'important c'est que je le sache... La façon de l'apprendre n'a pas vraiment d'importance... »

Puis, elle était arrivée chez elle, son chez elle à elle seule, où elle serait seule justement et où elle pourrait réagir à la nouvelle comme elle le voulait.

Elle continua à retenir ses émotions, mais une fois arrivée dans sa chambre à couché, son petit coin à elle, où personne ne la jugerait, où personne ne la verrait, la jeune femme éclata en sanglots en se jettent sur le lit.

Elle remuait dans sa tête toute ses pensées, toutes sortes de pensées, de questionnements... Elle tentait de rester calme, elle tentait de garder le contrôle, mais parfois c'en était trop... Et en cette soirée tardive, la fatigue l'emporta, laissant libre court aux sanglots de la dame, persuadée que son mari ne l'aimait plus...

Les signes étaient clairs, il ne l'embrassait plus, il ne la prévenait pas quand il partait en mission, il s'enfuyait quand ils se retrouvaient tous les deux seuls en taverne... Peut-être en venait-elle à une conclusion trop hâtive, néanmoins, ce soir, la jeune mère avait envie de pleurer toutes les larmes de son corps.

Elle se rappelait toute fois les paroles de Caoim, il avait du oublier... Tout le monde avait beaucoup de chose en tête. Il avait oublié de l'embrasser... Oublié de la prévenir... Et était fatigué et avait donc dû la quitter...

Elle hocha donc la tête à ces pensées, ça ne pouvait qu'être que ça... Il l'aimait... Tout le monde le savait... Et ça se voyait, il était simplement préoccupé en ce moment.

C'est donc sur ses pensées supposées la rassurée, que la jeune femme ferma ses yeux rougis par les larmes, avant de s'endormir encore toute habillée, espérant du fond de son coeur que son tendre époux la réveillerait pour lui annoncer son départ et peut-être même pour poser un tout petit baiser sur ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeiss



Messages : 173
Date d'inscription : 27/03/2011

MessageSujet: Re: La chambre seigneuriale   Lun 23 Jan - 2:23

Une ombre se faufila dans la nuit,arpentant les couloirs de Clémery.La silouhette passait une porte,puis une autre,et encore une,sans s'arrêter.Puis,elle s'arrêta devant la porte qui était la bonne,selon ses souvenirs.

Sans un bruit,elle ouvrit la porte et se glissa dans la chambre.L'homme encapuchonné s'assit au bord du lit,près de Lavania,et il resta là un moment à la regarder.Il avait finit par retirer la capuche qui cachait partiellement son visage quand l'aube arriva et que le soleil repoussait l'obscurité de ses rayons encore faibles.
Zeiss pouvait désormais mieux observer son visage.Il ne pouvait se résoudre à la réveiller,elle avait l'air si paisible.Quoique,la lumière grandissante,il finit par distinguer ses yeux rougis.

Le jeune homme glissa lentement ses doigts dans ses cheveux et approcha ses lèvres de son oreilles,y laissant quelques mots doux et presque inaudibles.


Je reviendrai,tu me diras pourquoi tu as pleuré et je te consolerai mon amour,je te le promet...

Zeiss posa un doux baiser sur sa joue et la regarda encore un instant.C'est bien sur ses lèvres qu'il aurait voulu déposer ce baiser amoureux,mais sa tête placée ainsi la joue contre l'oreiller,c'était quelque peu difficile.
Il finit par sortir une lettre de sa poche et la posa sur la table de chevet.


Citation :
Bonjour mon amour,

Je dois te dire que je pars en mission avec l'ODL.J'aurai voulu te prévenir plus tôt,mais je n'ai pas pu.J'ai voulu te le dire hier,j'y ai pensé durant tout le temps de ces débats politiques.Mais j'attendais que l'ambiance soit plus calme.Et quand ce fut enfin arrivé,j'ai oublié...

Mais il y a une chose dont tu vas peut-être te réjouir.Je dois aller jusqu'à Bourg.Ainsi,j'aurai le temps de visiter beaucoup de villes,et je pourrais voir si elles me plaisent.Car en ce moment,je pense à finalement rester avec toi en Lorraine.


Je t'aime mon amour,j'ai déjà embrassé les enfants.

Ton mari.

Ps: J'ai voulu le faire avant de partir,mais je ne pouvais pas,tes lèvres m'étaient innaccessibles...


________________________
|________________________|
|________________________|
|______JE T'AIME______|
|________________________|
|________________________|


Le jeune homme offrit à son épouse un second baiser,sur son front cette fois,puis se dirigea vers la porte.Il regarda la jeune femme une dernière fois et franchit le seuil pour aller se préparer au départ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavania
Dame
Dame


Messages : 156
Date d'inscription : 27/03/2011

MessageSujet: Re: La chambre seigneuriale   Lun 23 Jan - 16:51

La jeune femme ramena son bras sur son visage afin de cacher cette grosse lumière qui l'éblouissait, puis se tourna pour faire dos à la fenêtre et pouvoir ouvrir tranquillement les yeux. La première pensée qui l'assaillit lors de son éveil fut celle de son mari, parti sans la prévenir.

Un gros soupir retentit alors dans la pièce alors que Lavania s'étendait sur le dos, étirant ses bras vers la tête du lit avant de les poser sur son ventre pensive. Ce ne serait pas une journée facile... Et puis jusqu'où allait-il aller? Il faudrait au moins qu'elle fasse quelques recherche pour savoir.

La jeune mère laissa donc échapper un second soupir avant de se recroqueviller en boule sur elle-même. Ses recherches pouvaient bien attendre quelques minutes, rien ne pressait. Ce n'était pas parce qu'elle savait la destination que son époux rentrerait plus rapidement.

Puis elle l'aperçu, là sur la table de chevet. Un parchemin...

Hm... qu'est-ce que c'est, se dit-elle en s'étirant pour l'attraper.

C'est donc étendue sur le dos, les bras en l'air pour pouvoir lire, que la jeune femme se mit à pleurer de nouveau. Une mauvaise nouvelle? Non, une merveilleuse. Les larmes qui coulaient sur le visage de la jeune épouse n'étaient pas de tristesse comme la veille, mais de soulagement et de joie de constater que son mari l'aimait encore.

Pour preuve, celui-ci avait posé un baiser sur la lettre, elle en était sure! D'ailleurs, une fois la lecture terminé, Lavania posa un doux baiser sur le parchemin à l'endroit où son mari avait fort probablement fait de même.

Puis, elle relu la lettre une seconde fois, un énorme sourire aux lèvres.

Bourg... Je me demande où ça peut bien être... dit-elle à voix haute, sachant maintenant très bien ce qu'elle allait faire de sa journée, ou de son avant-midi du moins! Trouver une carte, trouver Bourg sur la carte et s'imaginer l'itinéraire que ferait son mari sans oublier de compter le nombre de jour pour estimer dans combien de temps il serait de retour auprès d'elle.

Après la troisième relecture, la jeune femme redéposa la lettre sur la table de chevet, histoire d'avoir quelqu'un à embrasser avant d'aller au lit ce soir et se dirigea vers son petit coin beauté où elle utiliserait quelques un de ses produits pour être fraîche et dispose pour cette nouvelle journée!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavania
Dame
Dame


Messages : 156
Date d'inscription : 27/03/2011

MessageSujet: Re: La chambre seigneuriale   Dim 12 Fév - 0:21

Lavania était étendue sur son lit à relire la lettre que son époux lui avait envoyé il y avait quelques jours. Elle avait été très surprise de la recevoir, sautant de joie presque d'avoir de ses nouvelles! Elle avait voulu lui écrire certes, mais le travail au Conseil lui avait fait oublier ses intentions, ce dont elle avait un peu honte d'ailleurs.

Jamais le Conseil ne devrait passer avant son mari, plus jamais, plus jamais, s'était-elle promis. Ironiquement, en prenant cette résolution, la jeune femme avait mise la lettre de côté pour terminer une affaire de commerce et répondre à la missive une fois le soucis résolu à tête reposée.

Ce qu'elle avait fait, en profitant pour raconter à son époux tous les soucis qu'elle avait eu avec cet échange, qui avait finalement pu avoir lieux, soulageant ainsi la jeune femme d'un lourd fardeau.

Puis, quelques jours plus tard, la jeune femme avait ressortie cette lettre qui l'avait fait tant sourire, la relisant à demi-voix afin de ne pas réveiller les enfants tout près qu'elle avait inviter à Clémery pour la première fois, maintenant que son installation était complétée.

Citation :

    Bonsoir mon amour,

    J'espère que tu vas bien.Zahra veut qu'on envoie nos enfants en FC en échange d'un agrément pour leur prestige!Je lui ai dis que ça risquait pas trop de se faire.C'est chez les nobles.

    Moi je suis à Belley,en Savoie,et ce soir je pars pour Chamberry.Comme tu dois le constater,on a un peu dépassé Bourg.Je t'écris un peu tard,mais on a fait que marché jusque là,sauf quand on s'arrêtait de temps en temps pour se reposer,autant dire rien à raconter.Puis là,on a faillit pouvoir repartir,mais finalement on a quand même besoin de nous.
    Enfin,de toute façon j'aurai quand même dû rester encore un peu.On organise une espèce de grande réunion dans un duché environ tout les trois mois,et là c'est en Savoie,vu qu'on y est presque tous,alors je serai certainement resté pour ça.

    Une soeur de l'ordre m'a invité à son baptême,tu viendras avec moi?C'est dans la même cathédrale que pour Elisette...

    Voilà,je pense que j'ai rien oublié.Je t'aime et je pense à toi.


    Ton mari,

    Zeiss.



En relisant cette lettre, elle se rendit compte qu'elle avait complètement oublié, dans son emportement de raconter à son époux ses soucis transactionnels, qu'elle n'avait même pas posé de question sur l'échange d'un tout autre ordre que son époux mentionnait dans la lettre!

Décidément, elle devenait une épouse horrible et une mère encore plus abominable! Ne pas questionner son époux sur la transaction de ses enfants! Il fallait remédier à cela!

Ainsi, rapidement notre Lavette avait griffonné une réponse demandant quelques explications sur cet échange douteux, n'oubliant pas de demander quand il allait rentrer, ajoutant qu'il lui manquait plus que tout!

C'est donc avec son devoir de mère accompli, (en retard certes, mais accompli tout de même) que la jeune femme s'endormie seule dans son lit, espérant tellement que son Zeiss soit près d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavania
Dame
Dame


Messages : 156
Date d'inscription : 27/03/2011

MessageSujet: Re: La chambre seigneuriale   Mer 21 Mar - 0:50

Pauvre imbécile!

Quel abruti!

J'arrive pas à le croire mais quel...!


RHAAAAA!!!!


Tels furent les paroles prononcées par la jeune femme tandis qu'elle donnait un coup de pied dans la porte de sa chambre à Clémery. Elle aurait du prendre la route pour Nancy, mais avait laissé son homme seul sur la route pour prendre une direction différente!

Quel idiot! S'exclama-t-elle en ouvrant un tiroir de la table près de son lit pour y lancer avec force et fureur les deux alliances qu'elle avait récupéré à la sortie de la taverne. Qui sait, ça pourrait servir à un de ses enfants plus tard, s'ils avaient la brillante idée de se marier.

Non mais quel rustre! s'époumona-t-elle en donnant un coup de pied sur la base de lit, sur lequel elle s'effondra par la suite. Elle agrippa alors son oreiller y enfonça son visage et se mis à crier.

Dans sa tête, les insultes se succédaient toutes plus abominables les unes que les autres, sans avoir aucun remords, sans verser une seule larme, sans se morfondre sur la fin violente de ce dix dans de mariage. Sans même se réprimander pour avoir enlevé son alliance alors qu'elle avait promis ne plus le faire.

Elle criait tout simplement, criait des insultes, criait des bêtises, qui heureusement ne seraient pas entendues par ses enfants.

Malheureusement, la réalité la rattrapa bien vite et tous ses cris déclenchèrent chez la jeune femme une quinte de toux sans pareil, mais là encore, même le fait de se cracher les poumons ne pouvait apaiser la colère qu'elle avait en elle.

Quel imbécile! Quel abrutis! se disait-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavania
Dame
Dame


Messages : 156
Date d'inscription : 27/03/2011

MessageSujet: Re: La chambre seigneuriale   Lun 2 Avr - 0:40

Lavania revenait de la cérémonie de fin de mandat, toujours vêtue de sa robe rouge qu'elle avait faite elle-même et dont elle était si fière. D'ailleurs, il n'y avait pas que de sa robe qu'elle était fière en cette belle journée.

Car notre jeune femme venait de se faire décorer de l'alérion lorrain, plus haute distinction lorraine, digne d'un Duc même! Très peu qui n'avait pas été Duc s'en était vu décorer, la jeune femme avait donc plus d'une raison d'être si heureuse. Sans compter que son époux lui avait avoué être fier d'elle également.

En toussant, la jeune femme s'approcha de son miroir, posant une main sur le collier en or dont elle venait d'être décorée, cela lui semblait un peu irréaliste, mais en même temps, elle avait travaillé si fort durant ce mandat, occupant le poste de porte parole et de CaC, ses deux postes favoris. Peut-être avait-elle même un peu trop travaillé, puisque maintenant elle était épuisée, une toux l'embêtait depuis des semaines, elle avait eu du mal à terminé le mandat même.

Retirant son alérion, la jeune femme s'allongea sur le lit, toujours vêtue de sa robe et ferma les yeux. En moins de deux, elle s'était endormie, avec dans la main, son précieux alérion.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La chambre seigneuriale   

Revenir en haut Aller en bas
 
La chambre seigneuriale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: . Seigneurie de Clemery . :: . Manoir de Clémery . :: Les chambres-
Sauter vers: