AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
HRP : Le forum fait peau neuve. Le HRP prime ici mais, un bon coup de fouet ne serait pas un luxe inutile ! Si soucis on le dit ! Merci de votre compréhension... <3

Partagez | 
 

 Ici pas de gardes ni de pont levis, mais une simple porte... Allez-y frappez...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lavania
Dame
Dame


Messages : 156
Date d'inscription : 27/03/2011

MessageSujet: Ici pas de gardes ni de pont levis, mais une simple porte... Allez-y frappez...   Ven 30 Déc - 6:26

On vous a invité?

Vous débarquez sans prévenir? (Faudrait tout de même penser à apporter un bouquet de fleur, une bouteille de mirabelle ou encore une paire de chaussette si c'est le cas par contre...)

Vous avez pris rendez-vous?

Vous êtes la voisine et avez besoin d'emprunter de la farine?

Vous avez ouïe dire qu'il y avait des filles à marier ici?

Vous avez envie de lancer des oeufs sur une porte comme ça? Plus précisément celle de Lavania qui vous embête vraiment?

Vous êtes le percepteur d'impôts? Ah... Dommage, elle vient de quitter, il faudra revenir plus tard... Oui demain à 17 heures c'est bon.

Vous venez voir le beau Zeiss? Ah c'est dommage... il a été happé par un âne ce matin, oui... Le pauvre, il n'arrive plus à enchaîner deux mots... Oui, c'est ça, au revoir!
Et hop, une prétendante de moins!

Enfin, peu importe qui que vous soyez, commencez donc par frapper, quelqu'un finira bien par vous ouvrir et vous laisser entrer!

Ah! Et n'oubliez pas de retirer vos chausses, poulaines et/ou bottes avant d'entrer. (La proprio n'aime pas passer le balais!)

Bienvenue à Clémery!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elektra d'acoma



Messages : 211
Date d'inscription : 31/03/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: Ici pas de gardes ni de pont levis, mais une simple porte... Allez-y frappez...   Lun 30 Jan - 11:07

Bonheur ! Bonheur ! Bonheur !

Pourtant, de lourds nuages noirs s’amoncelaient dans le ciel d'Acomien, perturbant à nouveau la sérénité de la jeune fille. Mais son esprit courrait, encore, toujours, et sa rencontre avec l'homme de sa vie venait de transformer celle-ci.


Laaaaaaaaaaaaaaaavvvvvvvvvvvvvvvv !!! Lavaniaaaaaaaaaaaaaaaaaa !!!!

Elektra déboula dans l’entrée du manoir de Clemery comme une tornade qu'elle était, se jetant partout à la recherche de sa belle-sœur. Humm.. Son frère ne devait surement pas être là à tourner en rond, mais où était le reste de la famille !

Les enfants !!! Elendraaaaaaa !!!

Rhoo ! Mais le reste des d'Acoma avait donc disparu aussi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavania
Dame
Dame


Messages : 156
Date d'inscription : 27/03/2011

MessageSujet: Re: Ici pas de gardes ni de pont levis, mais une simple porte... Allez-y frappez...   Mer 1 Fév - 1:30

C'était habituellement bien calme à Clémery! Et voilà qu'en ce bel après midi où Lavania était étendue dans son lit à remplir un parchemin de note sur sa nouvelle occupation; Nourrir les conseillers Ducaux et récolter les impôts! Elle choisissait de venir travailler à Clémery quand le Castel se vidait et que le vent commençait à lui faire peur! Elle se rendait parfois à Clémery quand elle avait beaucoup de calcul à faire, où c'était plus tranquille, laissant ses pauvres enfants à la maison avec une vielle dame qui surveillait leur sommeil.

Car la jeune mère n'était pas sans coeur! Elle se rendait toujours au Castel après que ces enfants soient nourrit et endormis! Pas question de quitter pour le boulot sans un petit baiser sur le front! Évidemment, cela résultait d'une heure de dodo un peu devancé pour ses quatre amours (Elendra étant toujours en cavale) et des heures de sommeil nettement réduite pour la jeune mère qui travaillait jusque très tard!

Lavania était donc concentrée à compter des écus lorsque des cris la firent sursauter, pour ne pas dire qu'elle faillit eu avoir une attaque! Néanmoins, elle reconnu la voix de sa belle soeur et se dirigea en courant vers l'entrée, ne sachant pas si elle devait s'attendre à une bonne nouvelle ou non!

ELEKTRA!! Cria-t-elle en arrivant l'entrée de sa demeure, lui sautant au cou.

Bienvenue dans mon nouveau chez moi!

Que me vaut l'honneur de ta visite dis-moi? Tu m'as l'air en pleine forme ma foi!


Jamais elle n'avait vu Elektra dans un tel état, certes elle la savait pleine d'énergie, mais là elle était tout simplement survoltée! D'ailleurs, cela fit du bien à Lavania de se sortir la tête des chiffres pour l'accueillir et discuter de sujets plaisants, enfin, elle le déduisait à voir le comportement de la soeur de son époux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elektra d'acoma



Messages : 211
Date d'inscription : 31/03/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: Ici pas de gardes ni de pont levis, mais une simple porte... Allez-y frappez...   Sam 4 Fév - 10:53

Lavania l'accueillit comme toujours, avec chaleur et sourire, les deux jeunes femmes s’embrassèrent, se retrouvant toujours avec le même plaisir évident.

Tu m'as l'air en pleine forme ma foi!

Pour sur, oui, elle était en forme ! Il faut dire qu'avec l'exercice qu'elle prenait à faire des aller-retours au sein de l'Empire, il y avait de quoi être en forme. Mais ce qui la tenaillait le plus en ce moment même, c'etait un mélange d’énervement et d'excitation , de stress bon et mauvais, notamment avec ses responsabilités à l'Ordre mais aussi ce nouveau tournant que prenait sa vie privée.

Lavania ... Il faut que je te dise ... Quelque chose d'important ! Tres très important !

Sa belle-sœur la regardait avec des yeux plus qu’étonnés, se demandant ce que la plus jeune avait encore bien pu manigancer. Pourtant cette fois-ci, elle n'avait rien fait, le destin avait joué en sa faveur.

J'ai rencontré un homme merveilleux ! Il est ...merveilleux !

Elektra rit, sautillant sur place, la nervosité et l'impatience révélant toujours cette mauvaise habitude.

C'est un chevalier Templier, il est ... *Non, ne répète pas merveilleux, je pense qu'elle a compris* ... Il est plus âgé que moi mais je l'aime tellement ! Tu n'imagines pas comme je l'aime !!!

Lavania devait bien imaginer, elle aimait le frère d'Elektra plus que tout et elle devait surement la comprendre. Qui pouvait mieux la comprendre qu'elle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavania
Dame
Dame


Messages : 156
Date d'inscription : 27/03/2011

MessageSujet: Re: Ici pas de gardes ni de pont levis, mais une simple porte... Allez-y frappez...   Sam 4 Fév - 14:13

Lavania écouta avec sérieux sa belle soeur, oubliant même de la faire passer au salon, discutant dans le hall d'entrée! Un énorme sourire se dessina sur le visage de la jeune d'Acoma par alliance.

ELEKTRAAAA!!! s'exclama-t-elle en la serrant dans ses bras se mettant à sautiller sur le sol!

Depuis le temps qu'elle attendait d'avoir des neveux te des nièces! Peut-être que cette fois ce serait la bonne! Elle avait beaucoup trop hâte de pouvoir prendre soin de ces petits trésors d'Acomatien, ne profitant que des meilleurs moments avec eux et laissant aux parents le soin de vivre les moins biens! (Les biens aussi quand même!)

Brisant alors l'étreinte, la jeune femme tenait toujours sa belle soeur par les bras, elle la regarda avec sérieux.

Quand est-ce que tu me présentes ce Templier si merveilleux?!

Tu l'as caché dehors? Tu peux le faire entrer si tu veux! Et s'il est caché un peu plus loin, va le chercher je veux le rencontrer!
dit-elle avec un sourire, s'imaginant déjà tous les mauvais coups qu'elle pourrait faire pour faire peur au nouvel amoureux d'Elektra! Elle n'avait jamais eu la chance d'être introduit formellement à un prétendant d'Elektra, les ayant toujours rencontré dans des circonstances plus professionnels ou encore en taverne puisqu'il venait du même village que la jeune femme.

Cependant, cette fois c'était différent et notre Lavette avait bien l'intention que son futur beau frère se souvienne d'elle longtemps! Et puis Nico ne l'effraierait sans doute pas assez, il fallait le traumatiser un peu pour son entrée dans la famille d'Acoma non?

Elle se remit alors à sauter, tenant Elektra par les mains cette fois, beaucoup trop contente pour elle! Et pour la première fois depuis qu'Elektra lui parlait de ses amours, la jeune femme ne mentionna pas le mot « nerveux » ou « nièce »! Mais devant le jeune homme par contre... Elle ne garantissait rien!

Soudainement, elle s'arrêta de sautiller et regarde Elektra en prenant un air sérieux.

Tu as mentionné que ton chevalier est plus âgé que toi... Et bien...

Elle regarda autour d'elle pour voir si personne n'écoutait et murmura:

Je suis plus vieille que Zeiss...

Puis haussa le ton pour ajouter:

Mais je t'interdit de le dire à qui que ce soit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elektra d'acoma



Messages : 211
Date d'inscription : 31/03/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: Ici pas de gardes ni de pont levis, mais une simple porte... Allez-y frappez...   Dim 5 Fév - 19:11

Tout va vite ! Tres très vite ! A une allure folle ! Et Lavania ne freine aucunement ses envies et son désir de rencontrer l’élu ! Elektra le souffle court, jette un œil vers la porte. Le pauvre doit être en train de ronger son poing.

Il .. Il est là .. pas très loin ... Je veux, évidemment le présenter à Niconoss, tu sais que son avis compte, mais plus que ca je veux ... je veux la bénédiction de mon cousin, c'est important pour moi.

La jeune fille sourit, il ne peux que lui plaire. Bien sur, il n'est pas noble, et pourtant son cœur est bon, sincère, dévoué, il s'est battu, il a gagné une noblesse et une patience que peu peuvent se targuer d'avoir.

Lavania revient sur la différence d'age. Non pas que cela dérange Elektra mais il est toujours plus difficile de s'accorder avec quelqu'un qui a une expérience de la vie, alors que vous avez tout à en apprendre.


Il a fait des croisades, pendant longtemps .... Il a une trentaine d’années ....

Du haut de ses dix-sept ans, la jeune fille a parfois l'impression d’être une enfant face à lui. Et pourtant, elle est certaine qu'il l'aime comme un homme aime une femme.
Elle regarde sa belle-sœur, ses yeux émeraude brillant d'une lueur de bonheur infini.


Ne bouge pas ....

La tornade d'Acomienne repasse la porte, l'homme n'est guère loin, tentant de réfléchir surement à ce qu'il dira au patriarche de la famille. Un baiser léger, un sourire complice et la jeune fille l'entraine à l’intérieur. Serrant sa main très fort, elle fait les présentations.

Lavania, voici Templar, l'homme que j'aime plus que tout ! Se retournant vers lui. Mon cœur, voici Lavania, la femme de Zeiss mon frère que tu as croisé à l'Ordre. C'est la sœur que je n'ai jamais eu.

Son regard alla de l'un à l'autre, elle aimait ces deux personnes et elle espérait que le courant passerait entre eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Templar



Messages : 8
Date d'inscription : 25/01/2012

MessageSujet: Re: Ici pas de gardes ni de pont levis, mais une simple porte... Allez-y frappez...   Lun 13 Fév - 22:04

Templar attendait patiemment que sa petite tornade blonde revienne le chercher, derrière la grande porte du manoir de Clémery. Il se posait milles questions sur cette famille qui avait l'air si noble, rien qu'à en voir les demeures tout autour et enfin ce beau manoir qui devait déjà avoir un siécle. Il examina un peu la facade imposante et se dit qu'il était très bien entretenu.

C'était un peu long et Templar fit les cents pas devant la porte en chêne.... Et si il plaisait pas à la belle famille ?? Et si le patriarche était un vieux grincheux comme il en avait horreur ? Et si ... et si.... et siiiiii.... Bon, on verra bien..

Le templier entendit la pas rapide et caractéristique de son amoureuse. Elle semblait nerveuse ou surexcitée, mais elle n'en était pas moins ravissante. Elle jaillit sur la pas de la porte, les cheveux un peu en pétard, il sourit de la voir si tendue et répondit à son baiser par des lèvres douces pour l'apaiser. Il prit sa petite main qu'il serra avec tendresse et la suivit, se laissant entrainer par ce petit bout de femme si pétillante.



Citation :
Lavania, voici Templar, l'homme que j'aime plus que tout ! ......... Mon cœur, voici Lavania, la femme de Zeiss mon frère que tu as croisé à l'Ordre. C'est la sœur que je n'ai jamais eu.


Il était en présence d'une femme de prestance, visiblement mère de famille, mais femme qui s'investissait dans le Royaume. Il s'inclina en pliant légèrement le genou et en baissant la tête en signe d'allégeance devant elle. D'un ton très polit, il lui fit :

Madame, je suis honoré de venir en votre présence ....

Allait-elle lui tendre sa main pour un baiser chevalresque sur le dos de celle-ci ? Ou tout simplement un bonjour amicale ? Il ne savait point les coutumes icelieu et il attendit en observant son bras droit, un peu intimidé....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavania
Dame
Dame


Messages : 156
Date d'inscription : 27/03/2011

MessageSujet: Re: Ici pas de gardes ni de pont levis, mais une simple porte... Allez-y frappez...   Ven 17 Fév - 0:54

Lavania était déjà en train de se visualiser dans une des plus belles robes d'Elisette, sa couronne sur la tête à s'imaginer terroriser son futur beau frère. Cependant, elle ne se doutait nullement que l'amoureux d'Elektra attendait réellement dehors! Elle avait proposé cette alternative à la blague, mais fut prise au dépourvu lorsqu'Elektra sortie pour aller chercher l'homme qui entrerait bientôt dans la grande famille des d'Acoma.

Lavania resta immobile un moment, respectant ainsi à la lettre l'instruction de sa belle soeur lui demandant de ne pas bouger, mettant à l'eau la mise en scène que la jeune femme avait prévue. Et bien, il fallait se retourner rapidement! La jeune femme se décida donc par lisser sa robe, replacer ses cheveux et se tenir droite en attendant l'arrivée du jeune homme.

Quelques secondes plus tard, Elektra entra en compagnie d'un homme que jamais Lavania n'avait vu. Malgré tous ses efforts pour garder un air sérieux afin d'intimider un petit peu son futur beau frère, la jeune mère sourit à sa belle soeur, contente d'entendre encore une fois qu'Elle était la soeur qu'elle n'avait jamais eu, ce qui était bien entendu réciproque.

Tournant la tête vers l'homme qui devait avoir à peu près le même âge qu'elle, s'inclinant et posant un genoux par terre, ce qui intimida un tantinet notre Lavette qui ne s'y attendait pas. Elle ne put alors s'empêcher de répondre:

Oooh... Mais non relevez-vous.

On est pas très sérieux par ici, vous savez,
dit-elle maladroitement espérant que son époux soit à ses côtés pour l'aider un peu!

C'est un plaisir pour moi de vous rencontrer, malheureusement mon époux n'est pas ici... Mais je crois que vous l'avez déjà croisé à l'ODL non? ajouta-t-elle.

« Elektra vient de le dire Lava! Pourquoi tu répètes! » Se dit-elle mentalement, se contentant de sourire, debout au milieu de l'entrée, comme si c'était la première fois qu'elle recevait des gens à vie. Quoi que...

Vous êtes mes premiers invités à Clémery, vous savez!

Vous avez un peu de temps? Je peux vous inviter au salon, je peux même aller chercher Elendra pour vous la présenter Messire Templar. Il s'agit de ma fille aînée.
dit-elle attendant tout de même de savoir s'ils allaient accepter leur invitation.

Il faudrait ensuite aller chercher Elendra, en espérant que sa réaction soit bonne... La jeune fille étant souvent de mauvaise humeur ces temps ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elektra d'acoma



Messages : 211
Date d'inscription : 31/03/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: Ici pas de gardes ni de pont levis, mais une simple porte... Allez-y frappez...   Sam 25 Fév - 8:38

Elektra retenait un fou rire de la rencontre entre son amour et sa belle-sœur, cela promettait de rester épique dans sa mémoire. Entre Templar qui se "jetait" à ses genoux et Lavania qui s’était trouvée prise au dépourvu par l’arrivée soudaine de l'homme, la jeune fille visionnait la scène avec bonne humeur.

Oh ! Bien sur qu'on a du temps ! N'est-ce pas mon ange ? Pour une fois qu'on peut visiter la famille et la Lorraine, on va prendre notre temps.

La jeune fille prit la main de son amoureux et glissa son autre bras sous celui de sa chère belle-sœur.

Nous y allons ... Puis se penchant, vers Lavania, elle murmura : Il est impressionnant hein ... mais qu'est ce que je le trouve beau ... et ... il est merveilleux.

La blondinette pouffa de rire et les regarda l'un après l'autre, heureuse d’être avec eux.

Alors .. Et les enfants ? Ils vont bien ? Le petit Azur a du bien grandir dis moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elendra d'Acoma



Messages : 74
Date d'inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Ici pas de gardes ni de pont levis, mais une simple porte... Allez-y frappez...   Mar 28 Fév - 22:07

Elendra avait entendu beaucoup de bruit, elle avait même entendu quelqu'un l'appeler, mais elle n'était pas venue. Pourquoi? Parce qu'elle s'exerçait à la plume! S'exerçait à écrire aussi bien que sa maman, mais surtout, pratiquait sa signature personnelle pour signer ses grands courriers qu'elle enverrait à son père.

Car en effet, au moment où cette histoire se déroule, Elendra n'avait pas encore fuit le nid familial pour tenter de rejoindre son soldat de père en Savoie, mais elle prévoyait bien lui écrire dans les jours à venir et pour se faire, elle avait ab-so-lu-ment besoin d'une jolie signature!

La fillette était donc étendue sur le sol, plume à la main à griffonner son nom tandis que sa main se couvrait d'encre, en partie due à son peu d'expérience. Après une bonne demie d'heure à réaliser différents modèles, elle en avait trouvé deux ou trois qui pourraient lui plaire, ne parvenant toute fois pas à trouver la signature idéale, Elendra emporta son parchemin pour demander les conseils de sa mère.

C'est donc en gambadant, comme toujours, que la petite arriva dans l'entrée tandis qu'un homme était à genoux devant sa mère, lui tenait la main et posait un baiser sur celle-ci.

La colère monta alors soudainement au visage de la jeune Elendra qui serra les dents et les poings, chiffonnant par le fait même sa jolie page de signatures.

Alors cachée par le mur, dont seul sa tête dépassait pour pouvoir espionner, la petite se précipita dans l'entrée, n'écoutant même pas les paroles échangées entre sa mère et sa tante (elle n'avait d'ailleurs pas remarquée la présence de cette dernière).


MAIS T'ES QUI TOI?! S'exclama-t-elle en attrapant la main du pauvre Templar pour la séparer de celle de sa mère.

Elle le tutoyait effrontément, n'ayant pas encore tout à fait compris le principe du vouvoiement et le regardait avec les sourcils froncés, les poings sur les hanches comme sa mère le faisait souvent.

Moi j'ai un père! Et elle c'est ma mère à moi! Dit-elle en pointant sa mère, avant de remettre son poing sur sa hanche.

Et mon père c'est un soldat! Et il est 34 fois plus fort que toi!

Alors t'as pas le droit de prendre la main de ma mère! Sinon il va se battre contre toi! Et puis il va peut-être même te tuer! Parce que mon père il a tué plein de méchants alors tu lui fais pas peur!


Sur ce, la petite leva le menton haut et fière histoire de terrifier l'homme trentenaire se tenant devant elle et croisant les bras pour montrer son "autorité" sur celui-ci.

Bien qu'un peu surproductrice de sa mère, elle avait tout de même conscience de sa petite taille comparée à tout le monde ici présent et savait fort bien que les gens avaient tendance à ne pas croire tout ce que les enfants disaient. La jeune d'Acoma se retourna donc vers sa mère;


C'est vrai, hein maman? Dit lui au Monsieur que papa il est plus fort que lui.

Certaine que sa mère allait la supporter, Elendra reporta son regard sur l'homme, les bras toujours croisés, sa calligraphie dans une main et un petit air du genre « J'ai raison tu vas voir » sur le visage.

____________________

    Nom IG: Elendra

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Templar



Messages : 8
Date d'inscription : 25/01/2012

MessageSujet: Re: Ici pas de gardes ni de pont levis, mais une simple porte... Allez-y frappez...   Jeu 1 Mar - 21:54

Templar n'avait pas eu le temps de répondre à la maitresse des lieux, ni à sa dulcinée, qu'une petite furie se précipita sur sa main avec une hargne, toute enfantine. Il était un genou à terre, donc sa tête à la hauteur de celle de la petiote, il comprit de suite la méprise et sourit très amusé par la situation. Il se releva ....

Il faisait un bon mêtre quatre vingt et la petite fut couverte par son ombre. Lançant un clin d'oeil aux femmes, il la fixa sévère, fronçant les sourcils, essayant de cacher son amusement, il éleva une grosse voix :


Oui, Mademoiselle, votre père est fort, mais il n'est pas là. Il fit un sourire, un peu carnassier, en la fixant de son regard d'acier qui transperçait les coeurs de vaillants guerriers.

Et maintenant, on fait quoi, Miss ? : la regarde avec un air amusé.

Soudain, il lui tire la langue
: bleuuuuuuuuuuuuuuuu !!!! Puis, rit aux éclats devant son bond en arrière et regarde les femmes qui rient aussi, en attendant la réaction de la petite.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elendra d'Acoma



Messages : 74
Date d'inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Ici pas de gardes ni de pont levis, mais une simple porte... Allez-y frappez...   Dim 4 Mar - 18:13

Elendra en bonne défenderesse de sa mère se tenait toujours les poings sur les hanches à la Lavania, fixant l'homme avec son air sévère. Personne n'avait le droit de s'approcher de sa mère quand son père n'était pas là, un point c'est tout! Elle se prenait d'ailleurs très au sérieux, ne bronchant presque pas devant le sourire carnassier du fauteur de trouble.

Cependant, il fallait avouer que sa grosse voix et son regard lui foutait la trouille! Mais elle devait être forte! Aussi forte que son papa, qui serait sans doute très fière en la voyant le défendre ainsi.

Cependant tout courage a ses limites et alors que l'homme lui tira la langue avec un énorme cri de guerre, la brave d'Acoma fit un bond en arrière, se précipitant aussitôt derrière les jupes de sa mère, terrifiée.

La jeune fille pouvait désormais l'observer sans aucune chance de se faire dévorer (car on sait tous que les brigands dévorent les enfants) ainsi, elle se risqua à s'écrier:


C'EST PAS POLI DE TIRER LA LANGUE...

Et comme si ce n'était pas assez, Elendra au courage incroyable et à la politesse douteuse ajouta:

ESPÈCE DE TÊTE DE CHÈVRE!

Aaah le sentiment d'insulter son ennemie, elle est douce la vengeance! Une petite insulte et l'égo de la petite avait repris du poil de la bête, son courage aussi d'ailleurs. Elle bombait donc le torse fièrement, derrière les jupes de sa mère, évidemment.

Cependant, elle n'avait pas évalué les conséquences de ses paroles... Car elle venait sans doute de réveiller une bête bien pire que l'homme qui avait pris la main de sa mère! Elle avait sans doute réveillée, la-dite mère qui n'allait certainement pas laisser passer un tel langage dans sa maison! Et encore moins face à un invité.

Ouille ouille ouille...

____________________

    Nom IG: Elendra

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavania
Dame
Dame


Messages : 156
Date d'inscription : 27/03/2011

MessageSujet: Re: Ici pas de gardes ni de pont levis, mais une simple porte... Allez-y frappez...   Dim 4 Mar - 21:54

Lavania écoutait sa belle soeur en souriant, ravie de la voir si heureuse, d'ailleurs, elle lui rappelait un peu son jeune temps lorsqu'elle était si amoureuse de Zeiss. Bien entendu, cela n'avait pas changé et elle l'aimait toujours autant, mais s'en extasiait moins.

Lorsqu'Elektra s'informa des enfants, Lavania allait ouvrir la bouche pour lui dire qu'en effet Azur avait bien grandit et que d'ailleurs ils travaillaient beaucoup sur sa marche histoire qu'ils puissent surprendre son papa lors de son retour. Cependant, elle fut interrompu par sa tornade de fille qui débarqua dans la pièce en justicière.

Ébahie, la jeune mère observa la scène sans parvenir à dire quoi que ce soit, mais voyant que Templar s'en sortait plutôt bien avec sa gamine, elle laissa faire avec un sourire. Jusqu'à ce que retentisse dans la pièce un...

- ESPÈCE DE TÊTE DE CHÈVRE!

Et là, à ce moment, la jeune fillette venait de franchir les limites de l'acceptable. Lavania l'empoigna donc fermement par le bras, s'accroupissant à sa hauteur avec son regard de femme autoritaire qu'elle avait souvent de la difficulté à utiliser avec ses enfants, mais cette fois, la petite était allé trop loin, c'était un invité nom d'Aristote!

ELENDRA! Voyons donc! On dit pas des choses comme ça! Tu vas t'excuser tout de suite au Messire! Et tu sais qui c'est ce messire?

C'est l'amoureux de ta tante Elektra et c'est notre invité, alors tu vas être polie jeune demoiselle!
lui dit-elle fermement attendant que celle-ci s'excuse et rapidement en plus de ça!

Elle se tourna ensuite un moment vers sa belle soeur un peu gênée, se disant que si sa belle soeur était encline à avoir des enfants, Elendra venait sans doute de réduire les chances pour que sa mère ait les neveux dont elle rêvait.

Décidément, elle croyait qu'à 10 ans l'éducation de la jeune fille allait commencer à porter fruits et que le plus dur était passé, mais à voir sa fille, elle se voyait bien qu'il restait encore pas mal de boulot!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elektra d'acoma



Messages : 211
Date d'inscription : 31/03/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: Ici pas de gardes ni de pont levis, mais une simple porte... Allez-y frappez...   Sam 31 Mar - 15:10

La visite s’était déroulée on ne peut mieux, Lavania en parfaite dame de maison leur avait offert boissons et petits biscuits, Elendra qui semblait une jeune demoiselle avec pas mal de repartie avait attiré un intérêt non feint de la part de sa tante et cette dernière était heureuse de voir son Templier si à l'aise avec une enfant un peu turbulente il fallait l'avouer, mais sa vivacité rappelait à Elektra sa propre enfance. Surement que cela coulait dans les genes d'Acomiens.

Puis l’après-midi avait lentement décliné, il était temps de prendre congé, le jeune couple avait chaleureusement remercié l’hôtesse et sa descendance, Elektra embrassant tendrement sa belle-sœur et sa nièce.


Merci pour tout Lavania, je suis vraiment heureuse que cette rencontre se soit aussi bien déroulée. Mais Templar est si adorable que je ne doutais pas qu'il te plaise.

La jeune fille rit doucement, puis prenant la main de son amoureux, prit le chemin de la sortie. Ils avaient encore quelques visites à faire et puis il leur faudrait rentrer en Savoie dans quelques jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luisa von Frayner



Messages : 8
Date d'inscription : 12/04/2012

MessageSujet: Re: Ici pas de gardes ni de pont levis, mais une simple porte... Allez-y frappez...   Ven 13 Avr - 1:09

Il y avait de cela quelques semaines, voire quelques mois, après quelques discours évidemment convaincants de son politicien de père, Luisa avait acquiescé à la proposition de ses parents d'intégrer le Collège Saint-Louis de France, dont la réputation prestigieuse n'était plus à faire. Et si son entrain n'était pas fort présent au début, il s'en était retrouvé renforcé par Lorenz, le grand frère, qui avait annoncé à Luisa qu'il connaissait l'un de ses futures camarades de classe, et qu'elle s'entendrait certainement à merveille avec elle.
Autant dire que lorsqu'Héloïse-Marie, modèle et marraine de Luisa, avait annoncé à la petite blonde qu'elle aussi avait fréquenté ce Collège, la motivation était devenue "explosante", et l'impatience était devenue maîtresse d'elle.
Impatience qui la poussa, après près de deux mois sans nouvelles du recteur malgré son admission prévue, à écrire à celui-ci pour savoir quand débuterait la session qu'elle intégrerait. On lui avait dit un mois, il y avait deux mois, ce qui nous donne finalement un mois de retard...Bon, allez, mise à part la gestion du recteur, le Collège avait tout de convainquant et d'attirant, non ?
Donc bon. Le recteur avait fini par répondre, rapidement, qui plus est (l'est pas si désorganisé que ça, au final) : la session commencerait dans un mois et demi, et il manquait encore quelques élèves pour être sûr de pouvoir l'ouvrir.

Annonce qui ne fit qu'un tour dans la tête de Luisa avant que celle-ci ait LA...enfin, L'idée parfaite ! Mais c'était bien sûr ! Il fallait qu'elle en parle à ses amies ! Et puis elle savait bien qu'Elfry était à HIIBOU. Ca avait l'air chouette aussi, sauf que là, Idril avait dit qu'ils avaient plus de professeurs, alors à savoir si Elfry voulait changer d'école...C'était un autre chapitre. En tout cas, à Elendra, il fallait absolument lui en parler, absolument la convaincre, et absolument l'amener au Collège Saint-Louis.

C'est donc dans le but d'exposer son projet à Elendra que Luisa avait quitté son beau grand château luxueux d'Hayange pour rejoindre le petit manoir-maison de Clémery (hum !).
La porte lui semblant petite et assez fine pour qu'on l'entende de l'autre côté (pas comme chez le boulanger, quand même, où on peut parler normal et qu'il peut tout entendre), et, frappant de son poing sur celle-ci, elle cria de toute sa voix :


Ohééééééééééé ! E-LEND-RAAAAAAAAAA !
C'moi, Luisa, t'peux ouvrir, z'ai un truc à te dire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elendra d'Acoma



Messages : 74
Date d'inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Ici pas de gardes ni de pont levis, mais une simple porte... Allez-y frappez...   Ven 13 Avr - 18:53

Couchée sur le ventre sur le lit de ma mère, je l'observais. Elle allait mieux ces temps-ci et aujourd'hui elle s'était même habillée avec une jolie robe rouge (c'est sa couleur préférée, moi c'est le bleu, mais c'est pas grave c'est joli le rouge aussi). Et même que là, elle se coiffait les cheveux.

J'aime les cheveux de maman, ils sont long long long et ils tournent dans tous les sens, un peu comme moi des fois. Je bats des pieds, alors que mon menton repose sur mes deux mains.


Dis Mamaaaaan? Tu veux pas me faire des nattes dis?

Demandai-je en lui faisant mon plus beau sourire, puis me rendant compte que j'avais oublié le mot magique, j'ajoute en vitesse:

S'ilteplait?!

Je la regarde sourire. Yesss! Ça veut dire oui! Aussitôt je m'empresse de descendre du lit et de prendre sa place sur le petit banc devant le miroir. Je m'assoie toute droite et me regarde dans le miroir tandis que maman brosse mes cheveux. Puis:

AILLEEE! AILLE MAMAN! TU ME FAIS MAL!!!

M'écriai-je en plaquant mes deux mains sur ma tête, exagérant à peine la douleur, ça tire! Maman n'est pas toujours très délicate quand elle me peigne les cheveux! Et moi je n'aime pas trop me peigner les cheveux alors ils sont souvent beaucoup mêlé, mais je mets un ruban et rien n'y parait!

Suite à ma plainte, maman est plus douce avec moi et commence à me faire une natte tandis que je choisis dans sa petite boîte à ruban, un qui irait bien avec ma robe. Bleue évidemment! Moi je mets juste des robes bleues!

Je finis par choisir un joli petit ruban blanc, parce que blanc ça va avec toutes les autres couleurs que maman dit et je lui tend pour qu'elle attache la première tresse. Maintenant c'est le tour de la deuxième et alors que je lui tend le ruban j'entend frapper à la porte.

Ah! Maman, on frappe à la porte! lui dis-je.

Puis j'entend mon nom!

De la visite pour moi!


AAAH! MAIS MAMAN C'EST LUISA! DÉPÊCHE TOI! m'exclamai-je avant de sauter en bas du banc alors que maman n'avait pas encore terminé ma natte, finalement pas le temps d'attendre qu'elle termine! Je cours à toute vitesse jusqu'à la porte tandis que la demi tresse inachevé se détresse dans mon empressement. Mais il fallait me comprendre! C'est la première fois que je reçois de la visite pour moi! Il faut pas qu'elle s'en aille en croyant que je suis pas là!

Ainsi je m'écris encore:


J'ARRIVEEE LUUUIIISAAA! T'EN VAS PAS!

Aussitôt arrivée dans l'entrée je me précipite sur la porte et l'ouvre en trombe avec un grand sourire! J'accueille mon invitée et referme la porte derrière elle.

Coucou Luisa! m'exclamai-je d'une voix forte et enthousiaste.

Qu'est-ce que tu fais ici?!

Je la regarde à peine consciente (en fait, pas du tout) de la coiffure à moitié achevé que j'arbore, ne réalisant pas que j'aurais dû faire attendre mon invité 2 secondes de plus le temps de terminer ma séance coiffure. Après tout, mon invitée, c'est Luisa!

____________________

    Nom IG: Elendra

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luisa von Frayner



Messages : 8
Date d'inscription : 12/04/2012

MessageSujet: Re: Ici pas de gardes ni de pont levis, mais une simple porte... Allez-y frappez...   Dim 15 Avr - 22:05

AAAH! MAIS MAMAN C'EST LUISA! DÉPÊCHE TOI!

Puis...

J'ARRIVEEE LUUUIIISAAA! T'EN VAS PAS!

Les pieds doivent s'assouplir avec l'âge. C'est plus qu'une supposition, c'est une réelle suspicion. Quoiqu'en soit, ce n'est pas un crime, de s'assouplir, pour des pieds. Oui, en fait, ce serait un fait, si on en était certains. Or, personnellement, je n'ai pas étudié de près la question de l'assouplissement podal.
Luisa, elle, n'en avait peut-être rien à faire de l'évolution du pied, mais elle était à cet instant, malgré elle, la preuve vivante que cette suspicion. Voyez-vous un adulte se balançant du haut du talons à la pointe des orteils, roulant parfois par dessus eux pour les ratatiner au sol sans aucune douleur ? Je suppose que non. Or, Luisa, elle, le faisait aisément, presque inconsciemment. Oui, certainement. Cela était dû à l'enfance...Ou alors à la souplesse légendaire des von Frayner. Mais si Luisa ne doutait certainement pas de cette faculté familiale, il fallait avouer qu'il ne s'agissait pas non plus d'une rumeur connue de tous, et encore moins avérée.
Bref, ayant reçu du cri d'Elendra la confirmation qu'elle allait être reçue, Luisa attendait.

Elle n'était pas trop impatiente, Luisa, quand il y avait quelque chose à observer, alors le temps qu'elle passa seule devant la porte lui sembla court, presque absent à vrai dire ; elle avait repéré un papillon, et s'était attelée à l'observer dans le moindre de ses brusques et gracieux changements de direction. Un presque nouvel ami qui eut vite fait de s'enfuir au coup d'ouverture de la porte par la petite propriétaire.


Oh, Elendra, 'cause de toi le papillon l'est parti sans me dire au revaaaaaar !

Oui, elle était en colère, ou déçue. Émotions qu'elle s'apprêtait à transmettre à son amie en levant les yeux vers elle, mais...

Pfrifrifrifrifrifrifrifrifrifrifrif ! [Comprendre que Luisa est en tain de pouffer de rire.]

Bien entendue, elle venait de remarquer la coiffure extravagante, bâclée et ébouriffée d'Elendra. Holàlà, juste à côté de ses belles tresses blondes...! La résolution était prise : un jour, il faudrait absolument que Luisa donne un cours de mode à Elendra.

Z't'ai réveillée ?! T'as les sseveux tout pas coiffés comment que c'est moi quand c'est que ze sors du lit ! T'as s'lement un bout de tresse que t'as pas défait hier sar !

Trêve de plaisanterie, si c'en était une, parce qu'il était plus que certain que dans les propos de Luisa, il y avait une certaine naïveté, et donc un certain sérieux. Allez savoir jusqu'à quel point. Enfin, la petite von Frayner s'était déplacée jusqu'ici pour quelque chose de précis, et elle n'allait pas trop s'écarter du sujet, comme disent les politiciens dans leurs grands discours.

Bon. T'sais quoi ?! Moi depuis en février, là, ze suis n'inscrite à un Collèze de la France, qu'il s'appelle Saint-Louis, comme dans le nom des églises, mais avec Louis, sauf si ta ssapelle ici elle s'appelle la ssapelle Saint-Louis, mais pas ssez moi, en tout cas.

Alors ouais, le Collèze Saint-Louis. C'est seulement pour les enfants qu'ils ont des parents nobles, et puis même si on est dans l'empire on peut aller.

Et puis comme le crecteur, il avait dit qu'il allait m'écrire pour me dire c'est quand que ça commence, et qu'il avait rien envoyé après pour me dire, c'moi qui lui a écrit, toute seule...Ouais, hein, c'vrai !, et pi'l m'a répondu que en faaait, ça commençait dans un mois et la moitié, et que il y avait encore de la place. Alors moi ze me suis dit que, ben oui, il faut demander à Elendra de venir avec ! Surtout que sinon, ze sera toute seule et si tout le monde il est plus grand que moi, ils voudront pas me connaître.

Alors voilà, tu dois écrire au crecteur pour dire que tu veux aller au Collèze, et aussi lui donner un truc qui prouve que ta maman elle peut porter sa couronne, et aussi l'arbre zénélanozique de ta famille, et aussi une lettre de la part de quelqu'un qui est pas ta famille. Alors bon, si tu sais pas qui, tu peux demander à ma Maman, elle voudra sûrement, comme c'est pour m'accompagner.


Pour Luisa, il n'y avait aucun doute possible : Elendra DE-VAIT accepter, elle ne lui laissait d'ailleurs pas trop le choix. Mais le projet était tentant à tel point que les doutes n'avaient de toute manière pas leur place dans l'histoire.
Sautillant à moitié sur place, d'impatience d'être aux couloirs du Collège en compagnie d'Elendra, la petite tête blonde souriait de toutes ses dents, attendant la réponse et les remarques de son amie, voyant la proposition qu'elle venait de lui faire comme un cadeau préparé avec grand soin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elendra d'Acoma



Messages : 74
Date d'inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Ici pas de gardes ni de pont levis, mais une simple porte... Allez-y frappez...   Lun 16 Avr - 1:42

Je m'était empressée d'ouvrir la porte pour ne pas la faire attendre trop longtemps et voilà que les premières paroles auxquelles j'ai droit sont des reproches! Mais quel culot cette von Frayner! Je comprend pourquoi maman les aime pas! Car, oui je le sais que maman les détestent! Bon pas tous hein, parce qu'il y en a qu'elle aime bien. Mais chut hein! Je suis pas supposée savoir ça, parce que ça je l'ai appris en l'espionnant et elle sait pas, parce que maman veut jamais me parler des gens qu'elle connait et comment elle les trouvent parce que elle veut pas que j'ai de préjurés.

Et c'est tant mieux parce que Luisa elle est gentille et c'est mon amie! Et si maman m'avait dit que tous les von Frayner était des pommes pourrites, moi j'aurais pas pu être amie avec Luisa et ça aurait été trop triste! Mais des fois... Je me dis que maman elle a raison de pas aimer les von Frayner, parce qu'ils ont de drôles de manières.

Tiens, regardez là qui se met à se rire! Sans aucune raison, mais ils sont fous c'est von Frayner! D'ailleurs pourquoi elle rit hein?!

À mon grand désarrois, il ne fallut que quelques secondes pour que j'apprenne la cause de cette hilarité. Mes cheveux! Rho mince! Je les avaient oubliés ceux là! Honteuse je m'empresse donc de poser mes deux mains sur ma tête pour cacher ma coiffure et puis elle exagère hein Luisa et elle va savoir ma façon de penser non d'un papillon!


Pfff, mais non t'es bête! Je viens pas juste de me lever, c'est que ma maman me coiffait et ben comme tu nous as Dé-ran-gées, ben elle a pas eu le temps de finir et voilà! Tu sais que la prochaine fois faudrait que tu nous écrives avant de venir, ce serait plusss poli. En tout cas, moi je vais jamais chez les gens sans prévenir, dis-je en croisant les bras la tête haute.

Ça lui apprendra à la von Crâneur!

À ce moment, je dois avouer que mes petits poumons se gonflés de fierté, si c'est pas de la rhétorique ça, mes amis! Digne fille de ma mère et de mon père. Car comme je l'apprendrais plus tard, si ma mère parvenait à clouer le bec à ses interlocuteurs de par ses menaces autoritaires et ses arguments plus ou moins valables, mon père quand à lui était passé maître dans l'art de rembarrer les petits esprits de par ses mots justes et son sens absolue de la vérité! Talent dont j'avais visiblement hérité!

C'est donc après cette prouesse de langage que j'ai écouté avec attention la longue tirade de ma blondinette de visiteuse. À ce moment, je me disais que j'avais de la chance d'avoir Ike, Prunille, Marie-Erika et Azur! Parce que le français de Luisa n'était, visiblement, pas tout à fait au point! Et bien qu'à cette époque je disais «Catasclyme» j'étais toujours beaucoup moins pire que mon interlocutrice!

Cependant, à un moment dans la conversation, mes sourcils se froncèrent:

- Et puis comme le crecteur, il...

Le crecteur.....? me dis-je.

Hm... un peu plus dur à déchiffrer comme mot, mais bon, ce ne doit pas être super important, ainsi je continue d'écouter Luisa en croisant les bras.

Puis:


- Alors voilà, tu dois écrire au crecteur pour dire que tu veux aller au Collèze...

Oups... Ah ben finalement, il était important ce crecteur! Je me mets donc à chercher dans mon esprit...

Crecteur.... Créateur peut-être? Mais je ne crois pas que l'ont puisse écrire au Créateur... C'est pas le voisin du Tout-en-Haut ça?

Sinon... Secteur? Crr...

Je regarde Luisa bouche bée, jusquà ce que...

AAAAH!

Le recteur!


Heureusement que j'ai visité l'université dernièrement! (C'est que j'avais faim... et maman suivait un cours à l'université alors moi j'y suis allé, j'ai cogné à la porte et c'est la recteur qui m'a ouvert alors moi je sais que un recteur ça travaille dans une école, je suis pas bête!)

Rho Luisa, il va vraiment falloir que tu parles comme il faut tu sais, sinon tu vas faire rire de toi au Collèze, euh! Au CollèGe Saint-Louis!

Bon, écoute, moi je devais aller au collège des hiboux tu sais. C'est là que maman voulait que j'aille, mais ils ont pas de professeurs que Idril m'a dit. Donc, je vais demander à maman si je peux aller au Collège de France avec toi! C'est sûr qu'elle va vouloir, parce que elle m'a dit AU-MOINS 25 fois que le collège c'est important, que elle elle est pas allée et que là elle est une noble pourrie! Alors que moi je dois y aller. Et puis elle va pouvoir me donner l'arbre généralogique de la famille et son permis de couronne. Et puis même qu'on pourrait aller écrire la lettre au REC-TEUR, pendant que ma maman elle cherche mes parchemins.


Évidemment c'était un bon plan! C'était MON plan! J'attrape donc Luisa par la main et l'entraine au salon, car j'entend que maman est cachée et nous écoute! Elle fait toujours ça... mais moi je fais semblant que je le sais pas! Et puis si je lui dit, elle dit qu'elle nous écoute pas, qu'elle fait du ménage! Sauf que je sais moi! Que maman elle fait pas du ménage! Mais je dis rien parce que sinon, maman me dit d'aller faire du ménage ailleurs quand je fais du "ménage" près d'une conversation entre papa et maman! (C'est là que j'apprend le plus de trucs!)

La suite: Juste -> LÀ!

____________________

    Nom IG: Elendra

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ici pas de gardes ni de pont levis, mais une simple porte... Allez-y frappez...   Aujourd'hui à 1:12

Revenir en haut Aller en bas
 
Ici pas de gardes ni de pont levis, mais une simple porte... Allez-y frappez...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: . Seigneurie de Clemery . :: . Manoir de Clémery . :: L'entrée-
Sauter vers: