AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
HRP : Le forum fait peau neuve. Le HRP prime ici mais, un bon coup de fouet ne serait pas un luxe inutile ! Si soucis on le dit ! Merci de votre compréhension... <3

Partagez | 
 

 [Chambre de Flaminia]Quand le coeur s'embale pour chérir ceux qu'on aime

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lisandru Michiel

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 28/07/2011

MessageSujet: [Chambre de Flaminia]Quand le coeur s'embale pour chérir ceux qu'on aime   Dim 31 Juil - 19:24

Le brouillard s'était levé dans le coin et on voyait à peine les âmes arrivant devant les herses du Château de Forbach. Lui marchait d'un pas guilleret, joyeux en sifflant une chanson paysanne normande qui ventait la beauté des demoiselles frivoles. Une barbe naissante, un torse musclé, bronzée par les heures de marches au soleil. L'ensemble de son corps portait des marques ci et là, relique de quelques batailles et apprentissage mais qui tendait à disparaitre avec le temps. Sa stature imposante laissait présager toute la force du personnage.

Mais son regard, si doux si tendre, lui qui marchait d'un pas léger sur les routes semblait laisser dire que cet homme avait le cœur pur. Il avait pour vêtement braie assez riche avec une ceinture à la boucle en or. Sa chemise était blanche entrouverte sur son torse et il portait un collier. Ce collier avait un médaillon sur lequel était gravé à l'arrière l'emblème de la baronnie d'Acoma.Le jeune homme voyait sa maison se rapprocher de lui et quel maison, tout un domaine. Son enfance, ses jeux avec sa sœur, son père, sa famille enfin... tout son cœur semblait s'emporter. Le soulagement, la joie, la tristesse de ne plus avoir de nouvelle des siens... Lui qui était partit en habit de seigneur sur son fier destrier avait été parfaire son éducation loin de là dans les meilleurs écoles de France avant de revenir encore plus aguerrit qu'avant. Un gentleman, instruit et aimant la vie qu'il croquait à pleine dent.

C'était il y a plus une semaine tout cela, une semaine qu'il était rentré à la maison avait enlacé son père, saluer les domestiques si heureux de retrouver son chez lui et de reprendre sa place dans le giron famillial. Maintenant à ses retrouvailles il en manquait une, Flaminia, sa douce sœur. Quel ne fut pas son plaisir quand il apprit qu'elle était rentré. Lisandru revenait de chasse, son destrier galopant à travers la forêt du domaine, il revenait avec une bête pendant à sa selle, un faisan qui servirais de repas pour se soir. Riant avec le domestique qui l'avait accompagné, il lui confia son cheval en prenant son diner par les pattes quand vint une chambrière accourant près de lui. Celle-ci lui annonça le retour de sa chère sœur. Tellement heureux, il vin à embrassé la chambrière devenant rouge jusqu'au oreille avant de partir à la cuisine en hurlant à tout vent " ma sœur est rentré ma sœur est rentré". Il déposa son faisant sur la table de la cuisine avant de courir vers la chambre de cette dernière. Il ne lui fallut pas 10 secondes avant de poussé la porte d'un coup violent


On n'attend même plus son vieux frère pour lui remettre le bonjour !

Dit il d'une voie à la fois assez grave mais très douce, la charriant déjà avant de marché d'un pas vif vers elle pour la serré dans ses bras sans lui laissé le temps de réagir de quoi que se soit. Il remarqua à peine que sa chemise était tachée du sang du faisan, que quelques plumes étaient toujours accrochée dessus et qu'il sentait le cheval à quelques mètres. Peut importe, il était tellement heureux de la revoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flaminia

avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 02/07/2011

MessageSujet: Re: [Chambre de Flaminia]Quand le coeur s'embale pour chérir ceux qu'on aime   Mer 3 Aoû - 19:13

(énorme désolée, j'ai pas pû poster avant aujourd'hui; ce que je te propose: on le continuera à mon retour de RS dans 15jours!)


Flam avait retrouvé son père, son père bien aimé, les domestiques qui l'avaient tous vu grandir, sa chère et tendre demeure où elle avait passée toute sa vie, les murs se souvenaient des rires qu'elle avait échangée avec son grand frère, le parquet et les tapis se souvenaient de leurs bétises, ses draps se souvenaient des larmes qu'elle avait versée mais aussi des sauts de joie sur le matelas. Cette maison c'était tout ce qu'elle était, ce qui l'avait forgé; cette famille si soudée qui l'avait entourée dans les meilleurs moments mais aussi dans les plus tristes. Elle était enfin chez elle.

Après avoir embrassé son Père, une femme de chambre l'avait précédée jusqu'à sa chambre. Cette chambre qu'elle n'avait pas vu depuis 5ans, cette chambre qui regorgeait des secrets de petites filles, là où avec son Lisandru elle avait caché des trésors, là où leurs parents les envoyaient quand ils recevaient du monde...
Lisandru? Qu'étaient ils devenus? Séparés tôt pour parfaire leur éducation respective, la jeune fille avait eu du mal à accepter leur séparation, eux qui étaient si proches. Il devait être un beau et fier jeune homme maintenant, leur Père devait être fier de lui, lui l'héritier de la famille; les femmes devaient être à ses pieds et les hommes devaient souvent le combattre pour cela; oh non Flam ne doutait pas que son frère devait être ainsi, déjà enfants il était beau garçon et toutes les amies de la jeune fille étaient folles de lui.

La voila dans sa chambre; les domestiques posent sa malle au pied de son lit, la femme de ménage ouvre un instant les fenêtres puis la laisse seule. Tous ses souvenirs remontent à la surface, elle reconnait chaque objet et connait leur histoire. Rien n'a changé. Sa chambre est restée telle qu'elle pendant toutes ses années.
Alors qu'elle commence à ranger ses robes dans les placards, des bruits de pas se font entendre dans l'escalier de bois, toujours aussi grinçant celui là, elle n'y prête guère attention, surement la femme de chambre qui s'empresse de venir la voir; la porte s'ouvre...elle ne peut donc pas être seule un instant?

On n'attend même plus son vieux frère pour lui remettre le bonjour !

Cette voix? A qui est-elle?
Elle n'a même pas le temps de réflechir que deux bras l'empoignent et l'étreignent. Mais...cette odeur par contre elle l'a connait....beurk qui a une odeur corporelle mélangé à une odeur de poulet mort?
Elle se libère doucement de l'étreinte, lève la tête et....


Lisandru?!!! C'est bien toi mon frère?! Je n'ose y croire
Et voila qu'elle étreind son frère en riant. Elle passe ses mains sur le visage de cet être adoré pour s'assurer que ce n'est pas un rêve

Mais que fais tu là? Je te croyais partie pour tes études? Mais oh que tu es devenu beau! Si je n'étais pas ta soeur je ferais tout pour avoir tes faveurs! Es-tu fiancé? Oh mais raconte moi tout! Je veux tout savoir de toi! Comment était l'école? Et ta vie pendant toutes ses années? Tout ce temps séparés l'un de l'autre...tu sais je n'ai jamais cessé de penser à toi; je t'ai même écris plusieurs lettres les as tu reçu? Plusieurs me sont revenus chez notre Tante, les pigeons n'ont pas dû de trouver.

Tout en parlant elle avait forcé son frère à venir s'assoir sur le lit, s'asseyant à ses côtés, ne lui lâchant pas les mains elle dévorait son frère des yeux

Mais...toi tu reviens de la chasse? Ou bien as-tu croiser l'épée avec un malotru? Ta chemise est pleine de sang... tu devrais l'enlever et en mettre une autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisandru Michiel

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 28/07/2011

MessageSujet: Re: [Chambre de Flaminia]Quand le coeur s'embale pour chérir ceux qu'on aime   Mer 24 Aoû - 15:39

(désolé j'attendais ton retour et pas vu le temps passé vu que je te voyais pas co ^^)

Il la regarda de ses grands yeux profond, avant de s'eclaffer et se se faire repousser par elle. Quel femme, il s'était quitté alorsqu'elel n'était qu'une petite fille, une toute petite fille et maintenant, c'était la une magnifique jeune femme

Mais vous croyez que c'était qui? Sa sainteté le pape ?

Dit il pour la charrié avant de reprendre son étreinte. Cela faisait si longtemps qu'il attendait çà, d'avoir la famille au complet ou plus ou moins. Enfin çà sœur c'était sa sœur, c'était en çà bien différent. Maintenant, le jeune homme se gageait d'éloigner vite fait les courtisans un peu trop intéressé qui pourrait lui causer du tord. Elle vint à lui palper le visage et celui si lui prit sa petite minette en la tenant du main alors qu'elle commençà à l'assaillir de question . Lisandru sauta sur le lit main vers l'avant

Ou oh ou oh, Mintute papillon, ne soyons pas presser voyons

Il sauta sur le lit pour retomber assis à côté d'elle

J'étais ne Bretagne et je suis revenue, maintenant bon j'ai toujours des terres là bas et je devrais y retourner clôturer. Enfin histoire d'économie, de terres, pas tes histoires à toi tout çà. Non je ne suis pas fiancé, à vrai dire j'y pensais même pas même si j'ai déjà connu quelques dames mais çà entre nous ...

Il n'y avait rien de mal pour un homme à apprendre les choses de la vie contrairement à une femme. Au moins quand il aura une épouse il pourra la combler . C'était d’ailleurs un sujet qu'il n'aimait pas trop. Volage, aimant la vie, le luxe, la luxure, le jeune homme n'avait pas envie qu'on l'attache à une femme. Surtout que de coutumes il allait pas la choisir et même si il avait confiance en son père, il avait peur de tomber sur un laideron ou une sotte sans intérêt. Puis il réfléchit à ses autres questions

Latin, français, anglais, grecque, mathématique,poésie, musique, prose, rhétorique...enfin un panel auquel j'ai su trouver un échappatoire durant ses années. Des lettres si quelqu'une que je envoyé réponse mais maintenant a mon avis çà c'est perdu, les pigeons comme les messagers sont peu fiable pour une distance pareil

il se frotta sa barbe naissant puis la fixait du regard il vit ses yeux intrigué par sa chemise avant de la retiré derechef en riant dévoilant sa musculature forgée par les entrainements aux armes, les courses, les chasses. Autant sa peau était blanche comme celle d'un noble autant son corps reflétait sa force.

Oh désolé, je suis rentrée de chasse oui. Nous aurons un faisan pour le diner. Quand je suis arrivée les domestiques mon annoncé votre retour mademoiselle et je n'ai pu que m’empresse de venir vous saluez. Vous excuserez mon inconvenance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flaminia

avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 02/07/2011

MessageSujet: Re: [Chambre de Flaminia]Quand le coeur s'embale pour chérir ceux qu'on aime   Jeu 25 Aoû - 10:26

(vi désolée je me co peu sur le forum en ce moment, ne surveillant que ce sujet ci...//// Lisandru est sur la route IG? il en est ou là?)

Un faisan! Oh voila bien longtemps que je n'en ai gouté! Et ceux du domaine sont exceptionnels: toujours tendre et gouteux! Tu as fais une belle prise mon cher frère que je te pardonne de te présenter à moi en un si piteux état.

Flame buvait les mots de son frère. Il avait du en vivre des choses, des aventures, toutes ses choses que elle même n'aurait jamais eu l'occasion de vivre. Bah c'est ça d'être une fille: on attend bien sagement à la maison que le père ou le mari rentre pendant que lui courait les bois et les aventures. Mais ce n'était plus pour elle cette sagesse. Maintenant elle avait qu'une envie: devenir soldat comme son père et défendre la Lorraine.

Alors tu n'es pas fiancé? Moi qui espérait tant que tu me ramènes une belle soeur que j'aimerais comme ma propre soeur... et bien tant pis! En attendant je te garde juste pour moi et ne te partagerai pas!

Elle se mit à rire tout en posant un doux baiser sur la joue fraternelle. Mmhhh ce n'était plus la douce joue d'antant, maintenant celle ci piquait comme celle de Père. Normal me direz vous...maintenant son frère était un homme, un vrai de vrai!

[b]Tu vas rester avec nous désormais? Tu reviens t'installer à Forbach? [/b](comprendre la ville d'Epinal IG parlant...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisandru Michiel

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 28/07/2011

MessageSujet: Re: [Chambre de Flaminia]Quand le coeur s'embale pour chérir ceux qu'on aime   Jeu 25 Aoû - 17:30

(demain à vaudemont et après demain épinal)

Il regardait sa soeur rêvé au gout du faison. Lui a choisir il aurait préferé un cochon de lait à la broche, roti avec une soupe de miel et dont la peau aurait doré sous les braises. C'était le genre de repas festif qu'il adorait, surtout avec des convives autour d'une grande table à parler affaires du monde politique et pour les dames dernières robes à la mode. Elle vint à lui demandé encore une fois s'il n'était pas fiancé il détourna le regard en souriant en coin. Elle y tenait vraiment en fait.

Bah je pensais qu'en trouvé une de mon chef n'aurait été pas convenable sachant que père à surement des intérêt maintenant tu pourrais te charger d’approuver... Même si entre nous, je ne préféré pas qu'on choisie mon épouse mais je respecterais ma famille si le désir de monsieur le baron est tel.

elle lui fit une bise sur la joue et il sourit avant de la lui caresser. Il se redressa lui tendant la main pour l'aider à se relever de la chambre il comptait allé la présenté dehors et puis se balalder. le soleil était à son sommet et nul doute qu'il ne comptait que d'une chose c'était de passé du temps en famille puis aller retrouver son père avec sa soeur, ensemble réunit.

Et bien mademoiselle que d'envie... Oui bien sur je reste maintenant j'ai toujours mes terres en Bretagne donc légalement il faudra que j'y retourne un jour ou l'autre pour reprendre demeure ici mis sinon c'est ma maison ici et je serais bien vite connu en Lorraine je t'en fait la promesse. Et vou ma chère, parlez moi un peu de vous ?

Qu'avez vous fait durant ses années ? j'espère que vous avez été sage sur vos histoires de cœurs... Je saurais questionner votre chaperonne. Je m'en voudrais de devoir avec père vous envoyez chez les sœurs pour n'être plus bonne à mariée


Il entendait par là que toute dame convenable de la condition de sa sœur se devait de resté vierge jusqu'à son mariage. C'était ainsi et çà le resterait, çà sœur se devait de faire honneur aux D'Acoma et Lisandru était très à cheval sur l'éthique et les convenances surtout en ce qui concernait les dames.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flaminia

avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 02/07/2011

MessageSujet: Re: [Chambre de Flaminia]Quand le coeur s'embale pour chérir ceux qu'on aime   Sam 27 Aoû - 19:24

Je te comprends et je t'envie: pour ma part Père devra approuver mon mariage, et si je ne trouve pas c'est lui qui trouvera pour moi...j'espère au moins que si c'est lui qui doit s'occuper de mon mariage, qu'il me trouvera un époux fidèle et aimant...

Flame fait la moue à l'idée d'un mariage arrangé, même si d'un côté c'est elle même qui avait demandé à leur père d'y remedier: elle voulait qu'il lui fasse rencontrer des hommes de leurs rangs bien de leur personne.

Moi...oh il n'y a pas grand chose à raconter. Comme tu le sais j'ai été placé chez notre grande cousine, Eleice Von Valten, dans le Périgord Angoumois. Elle m'a appris tout ce que devait savoir une jeune fille de bonne naissance. Mais j'ai eu du mal à lui faire accepter mon envie d'apprendre le métier des armes. J'ai pourtant réussis: j'ai passé quelques mois dans l'Ost locale. J'y ai d'ailleurs rencontré un homme, mon officier de l'époque, nous avons eu une petite amourette, mais avant que des projets d'avenirs se concrétisent entre nous, il m'a lachement trompé avec une autre femme. C'est un peu ce qui a amorcé mon retour ici. Heuresement pour moi, je suis toujours pure et compte le rester jusqu'à ce qu'Aristote bénisse mon mariage. Mais tout cela n'a pas modifier mon idée de rentrer dans le métier des armes, Père doit d'ailleurs m'aider à rentrer dans l'armée.

(moi demain Vesoul et donc mardi à Epinal)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Chambre de Flaminia]Quand le coeur s'embale pour chérir ceux qu'on aime   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Chambre de Flaminia]Quand le coeur s'embale pour chérir ceux qu'on aime
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: . Baronnie de Forbach . :: . Château de Forbach .-
Sauter vers: